Séparation d'avec Mgr Williamson

Pas à pas, Mgr Williamson nous rapproche toujours plus près de Rome


The same article can be read in English here on this link 

Dans le dernier Commentaire eleison publié dimanche 30 août 2015, Mgr Williamson écrit :
Ainsi, si la FSSPX ne peut être amenée à abandonner le dogme, ou plutôt à faire saper tout dogme catholique par le super-dogme maçonnique selon lequel toute dogmatique n’est que de l’eau de rose, alors nécessairement la FSSPX agira à l’intérieur des murailles de Rome comme un Cheval de Troie. Voilà pourquoi le Cardinal insiste tant sur un préambule doctrinal. Que celui-ci soit rédigé par Rome ou par la FSSPX n’a aucune importance, pourvu que la masse des Traditionalistes, comme la masse des Catholiques après Vatican II, se laisse tromper par les ambiguïtés doctrinales.

Par ces mots, Bp Williamson, grand admirateur du poète sataniste et ésotérique Thomas Stearns Eliot, qui était membre de la Golden Dawn (voir cet article), aide Mgr Fellay et le Pape François à préparer les esprits à un accord avec Rome sans aucun préambule doctrinal.

Mgr Williamson introduit de nouveau dans la Résistance et dans la Tradition catholique l'idée qu'un accord avec Rome sans aucun préambule écrit doctrinal ne serait  pas dangereux pour nous mais dangereux pour les francs-maçons romains, alors que c'est bien sûr exactement le contraire : un accord de la FSSPX avec Rome, avec ou sans préambule doctrinal ne mettrait pas du tout en danger les francs-maçons modernistes mais bien la Tradition catholique. Ce serait une grande victoire pour la franc-maçonnerie (mais pas la victoire finale, bien sûr, puisque nous savons que Notre Seigneur Jésus-Christ est plus fort que Lucifer). 

Pourquoi serait-ce une grande victoire pour la Franc-maçonnerie ? Parce que dans les deux cas, un tel accord démontrerait que les catholiques traditionnels reconnaissent sur eux l'autorité d'un pape hérétique. Pourtant, Saint Paul, Saint Vincent de Lérins, Saint Thomas d'Aquin, Saint Irénée de Lyon et bien d'autres Pères de l'Eglise nous enseignent à anathématiser les hérétiques et à vivre entièrement séparé d'eux (voir l'article en onglet sur le nullam partem). Nous n'avons pas le droit de nous mettre sous l'autorité doctrinale d'un hérétique. Ce serait un péché grave.

Un piège pour la FSSPX

Mgr Williamson mène la Résistance et toute la Tradition catholique dans un piège. Les éléments conservateurs de la FSSPX lisent ses Commentaires Eleison. Si Mgr Fellay décide un accord avec Rome sans aucun document écrit doctrinal, ces conservateurs penseront qu'un tel accord est bon parce que Mgr Williamson leur a dit qu'il était bon. Ils penseront même que la Tradition catholique est très intelligente de conclure ce type d'accord et qu'elle va reconquérir Rome, parce que Mgr Williamson dit qu'une FSSPX reconnue par Rome sans aucun document écrit serait un cheval de Troie à l'intérieur de la Rome moderniste...

Un piège pour la Résistance

Une des conséquences de cette déclaration de Mgr Williamson est que si la FSSPX est un cheval de Troie à l'intérieur du campmaçonnique romain en cas d'accord non-écrit, alors on proposera à la Résistance de rejoindre la FSSPX dans cet accord, afin de l'aider à convertir Rome. Je pense qu'il est très possible que ce piège soit préparé pour nous, surtout si personne dans la Résistance ne réagit  à ce commentaire Eleison et à d'autres conférences véhiculant la même idée dangereuse. Avec l'Immaculée refuse de suivre Mgr Williamson et demande aux personnes de la Résistance se séparer de lui.

Et Mgr Faure ?
Mgr Faure n'est pas meilleur que Mgr Williamson parce qu'il est toujours d'accord avec lui et parce qu'il a une position ambiguë, dangereuse et irrationnelle concernant nos relations avec Rome. De plus, lors de sa venue en France, peu après avoir rejoint la Résistance, il n'a eu de cesse d'empêcher toute réaction, répétant aux fidèles lors des réunions chez eux qu'il fallait suivre en tout l'abbé de Cacqueray et ne rien faire sans son autorisation. Loin de stimuler la Résistance en France, il l'a considérablement amoindrie. 

Mgr Williamson et la nouvelle messe

En Juillet dernier, Bp Williamson avait déjà défrayé la chronique dans la Tradition, car le 28 Juin 2015, il a dit lors d'une conférence donnée à Mahopcac, dans l'Etat de New York :


Min; 8.56 : « Il y a des cas où l’on peut assister à la messe moderne avec le résultat de fortifier sa propre foi au lieu de la perdre. »


Min : 9. 53 « Soyez très vigilante [il s’adresse à une dame], soyez très vigilante avec la messe moderne…, restez éloignée de la messe moderne, mais exceptionnellement… si vous êtes vigilante et que vous priez, même là vous pouvez trouver la grâce de Dieu, si vous le faites dans le but de sanctifier votre âme. »


Minute 10:37 : « Par conséquent, je ne dirais pas que chaque personne doive se tenir à l’écart de la messe moderne. » (source des citations et des photos de Mahopcac catholicapedia, site sédévacantiste que je ne soutiens pas mais qui a fait un bon travail de documentation sur cette conférence).


À la conférence de Mgr Williamson, étaient présents, le Dr. David Allen White, l’abbé Zendejas, les Dominicains d’Avrillé (le Père Marie-Dominique O.P. et le Frère Angelico O.P. ). Ils n'ont rien trouvé à lui reprocher, ce qui est anormal.

les Dominicains d’Avrillé à la conférence de Mgr Williamson

Si parfois le Novus Ordo peut nourrir la foi, cela signifie que les hérésies du Novus ordo peuvent parfois être bonnes pour l'âme si le prêtre est pieux. Ceci est complètement faux et il est très dangereux d'affirmer cela.Ces affirmations de Mgr Williamson sont en complète opposition avec ce qui nous a été appris par la FSSPX pendant quarante ans. Et surtout, ces affirmations sont opposées à la foi catholique qui nous enseigne avec saint Paul :
Galates (I, 8-9) : 
"Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre évangile que celui que nous vous avons annoncé, qu'il soit anathème!

Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure, si quelqu'un vous annonce un autre évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème!"

Saint Paul nous enseigne à être séparés de ceux qui ont pas la même foi. En effet "anathème" signifie "séparé, coupé de". C'est Saint Thomas, qui explique cela. Voici la citation (c'est une citation du deuxième Concile de Constantinople, cité par Saint Thomas dans la Chaîne D'or). Elle est très importante et nous l'utiliserons souvent :
Le concile de Constantinople explique, à propos de l'anathème : "Ignorent-ils donc que la sentence d’anathème n’est autre chose qu’une sentence de séparation ? On doit toujours éviter tout commerce avec ceux qui sont esclaves de crimes énormes, qu’ils soient du nombre des vivants ou parmi les morts, car on doit toujours se séparer de ce qui est coupable et nuisible. D’ailleurs nous avons d’Augustin, de pieuse mémoire, et qui jeta un si vif éclat parmi les évêques d’Afrique, plusieurs lettres où il enseigne qu’il faut anathématiser les hérétiques même après leur mort. Les autres évêques d’Afrique ont conservé cette tradition ecclésiastique, et la sainte Église romaine elle-même a anathématisé aussi quelques évêques après leur mort, quoique leur foi n’eût pas été incriminée pendant leur vie." (source Chaîne d'or de Saint Thomas sur Matthieu XVI 13-19)

Les modernistes ne prêchent pas la même foi (cf. les rubriques "François" et "Pape Benoît XVI" 'de la colonne de droite de ce blog). Souvenons-nous, par exemple, que François nous a enseigné que l'étude du Coran était bonne pour nos âmes ! (cf. cette vidéo). Il est clair et certain que le pape actuel (ainsi que Benoît XVI) seraient déclarés anathèmes par saint Paul. Idem pour tous les prêtres et les évêques qui les soutiennent dans leurs hérésies ... Donc, nous ne pouvons pas aller à une messe célébrée par des prêtres qui seraient déclarés anathèmes par saint Paul.

Par conséquent, s'il était fidèle à l'enseignement séculaire de l'Eglise catholique, Mgr Williamson, au lieu de nous enseigner que parfois des conciliaires ou des messes modernistes protestantisées peuvent nourrir notre foi, anathématiserait au contraire le Novus Ordo et nous enseignerait à la suite de Saint Paul et Saint Thomas d'Aquin que nous devons rester entièrement séparés d'eux tant qu'ils ne sont pas pleinement convertis en actes. Cet évêque nous montre encore une fois qu'il n'est plus digne de confiance et que nous devons nous séparer de lui parce qu'il a une doctrine dangereuse.

Rappelons également la conférence catastrophique de Postfalls du 1er Juin 2014, où Mgr Williamson dit :

Si, par un quelconque miracle, le pape François m’appelait la semaine prochaine et me disait : «Excellence, vous et moi avons eu des points de vue différents, mais à cette heure-ci je vous autorise à fonder une société religieuse. Allez de l’avant pour le bien de l’Eglise.»
- «Très saint Père, vous pouvez me mettre ça par écrit ? Ca vous dérange si je viens à Rome chercher le document portant votre signature?».
- «Mais certainement!»
- "Entendu. Alors je prendrais le premier vol pour Rome. Je prendrais le premier vol pour Rome ! Mais sans ça, on est dans le pétrin."

Nous avons déjà averti du danger de cette conférence ici.

La bonne position concernant l'accord

Donc la position qui est la bonne, est que nous ne pouvons faire aucun accord avec Rome (écrit ou non-écrit) jusqu'à ce que Rome soit entièrement convertie, sinon nous allons pécher en agissant contre les enseignements de saint Paul, de saint Thomas, du Concile de Constantinople et de nombreux autres Pères de l'Église.

En outre, d'un point de vue pragmatique: « ce ne sont pas les sujets qui font les supérieurs, mais les supérieurs qui font les sujets." Mais cet argument de Mgr Lefebvre n'est pas le principal, du fait de son pragmatisme. Nous devons appuyer notre combat sur des arguments doctrinaux et théologiques. L'un de ces principaux arguments doctrinaux est qu' accepter d'être reconnus par des gens qui acceptent en même temps toutes les religions dans le Panthéon d'Assise revient à mettre la seule vraie et sainte religion sur le même pied que les autres religions qui sont du diable :
cf. par exemple: 
- Psaume 96 v. 5: Car tous les dieux des autres peuples sont des idoles, sauf l'Éternel qui a fait les cieux. 




Ce document montre que le diable est à l'origine du protestantisme. 

Pouvons-nous nous soumettre à un pape qui honore les fausses religions sans par le fait même trahir la nôtre ? 
Non. En effet, cette attitude de soumission au pape serait une reconnaissance de fait de la valeur du jugement doctrinal d'un hérétique, et donc par là même l'approbation de cet hérétique au plan doctrinal. Ce serait trahir Jésus-Christ.

Voici encore quelques citations montrant qu'il faut fuir Rome tant que le Pape et les cardinaux ne défendent pas la vraie foi :
- « Je vous en prie, Frères, gardez-vous de ces scandaleux qui vont à l’encontre de la doctrine que vous avez reçue : évitez-les, car ces gens-là ne servent pas le Christ » (Romains ch. 16, v.17). 

- « Si quelqu’un vient à vous qui ait une doctrine différente, ne le recevez pas chez vous et ne le saluez même pas. Car celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises. » (2 Jn 10).

- Tite, III, 10 : "Évite un homme hérétique après une première et une seconde admonition, sachant qu'un tel homme est perverti et qu'il pèche puisqu'il est condamné par son propre jugement."

- « Fuyez les hérétiques, ce sont des successeurs du diable qui a réussi à séduire la première femme. » (St Ignace d’Antioche).

- « Fuis tout hérétique ! » (St Irénée).

- « Fuyez le venin des hérétiques ! » (St Antoine du désert).

- « Ne t’assied pas avec des hérétiques ! » (St Ephrem).

Saint Vincent de Lérins : « L’Apôtre commande cette intransigeance à toutes les générations : il faudra toujours anathématiser ceux qui ont une doctrine contraire à celle reçue ». 

Dom Guéranger à Mgr d’Astros : « Un des moyens de conserver la foi, une des premières marques de l’unité, c’est la fuite des hérétiques. » 

Conclusion 
Quel que soit l'accord (FSSPX-Rome ou Résistance-Rome -- écrit ou oral -- pragmatique ou doctrinal), ce sera un accord dangereux et mauvais tant que Rome n'est pas entièrement convertie. Nous devons nous séparer de la Rome conciliaire jusqu'à ce qu'elle enseigne pleinement la foi catholique. François doit d'abord condamner le Concile Vatican II, la messe du Novus ordo, le nouveau code de droit canonique, l'homosexualité, la laïcité, etc. La position du nullam partem est la seule vraie tant que Rome n'est pas convertie. C'est la seule position qui plaît à Dieu.

Pour le moment, il est préférable de n'avoir aucun évêque que d'avoir des évêques dangereux comme Mgr Williamson ou Mgr Faure qui est toujours d'accord avec lui et qui est l'un de ses meilleurs amis. Jésus, notre Dieu tout-puissant contrôle tout. Nous ne devons pas nous inquiéter. Il nous donnera les grâces appropriées pour ces circonstances exceptionnelles. Pour ceux qui l'aiment, Notre Seigneur organise toujours les choses de la meilleure façon pour eux : nous devons en premier lieu garder la vraie foi et ensuite nous aurons un bon évêque quand Dieu décidera que c'est nécessaire et bon pour nous : Cherchez donc d'abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout le reste vous sera donné par surcroît. Matt. VI, 33.