jeudi 31 décembre 2015

Il nous a donné l'intelligence pour connaître le vrai Dieu




I Jean V 19 -21

Nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier est plongé dans le mal. Mais nous savons que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaitre le vrai Dieu, et nous sommes en ce vrai Dieu, étant en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable et la vie éternelle. Mes petits enfants, gardez-vous des idoles. 


mercredi 30 décembre 2015

La vraie dignité de l'homme



La vraie dignité de l'homme est de croire que Jésus est le Christ et de suivre ses commandements. Il sera divinisé s'il suit cette doctrine.

I Jean, chapitre 5

Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui l'a engendré, aime aussi celui qui est né de lui. 

A cette marque nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, si nous aimons Dieu, et si nous observons ses commandements. 

mardi 29 décembre 2015

Si quelqu'un dit: "J'aime Dieu ", et qu'il hait son frère, c'est un menteur



Si quelqu'un dit: "J'aime Dieu ", et qu'il hait son frère, c'est un menteur. Comment celui qui n'aime pas son frère qu'il voit, peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas ? I Jean IV, 20

lundi 28 décembre 2015

A quel signe reconnaît-on que Dieu nous aime ?



I Jean IV 9-11



Il a manifesté son amour pour nous en envoyant son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui. 

Et cet amour consiste en ce que ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu mais lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils comme victime de propitiation pour nos péchés. 

Mes bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.

dimanche 27 décembre 2015

Comment savoir quel Dieu nous aime ?



Nous avons connu l'amour, à ce qu'il a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.

I Jean III,16

samedi 26 décembre 2015

Celui qui n'aime pas son frère n'est pas de Dieu



Quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, non plus que celui qui n'aime pas son frère. 

I Jean III, 10

vendredi 25 décembre 2015

Je me suis incarné pour pouvoir souffrir et mourir pour toi



Grâce et paix vous soient données de la part de Celui qui est, qui était et qui vient, et de la part des sept esprits qui sont devant son trône, et de la part de Jésus-Christ, témoin fidèle, premier-né d'entre les morts et  prince des rois de la terre qui nous a aimés, nous a lavés de nos péchés par son sang, et nous a faits rois et prêtres de Dieu, son Père : à lui lui la gloire et l'empire dans les siècles des siècles. Amen.
Apocalypse I, 4-5

Je me suis incarné pour pouvoir souffrir et mourir pour toi, afin de te racheter et de te donner le bonheur éternel. Je t'aime infiniment. Je suis mort pour toi. Je suis le seul qui peut te sauver. 

jeudi 24 décembre 2015

Que personne ne vous séduise






I Jean III 7-8

Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même [Jésus] est juste. 

Celui qui commet le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement. C'est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu a paru. 

mercredi 23 décembre 2015

Quiconque a cette espérance en lui se rend pur






I Jn III 1-3

Voyez quel amour le Père nous a témoigné, que nous soyons appelés enfants de Dieu, et que nous le soyons en effet. 

Mes bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons un jour n'a pas encore été manifesté. Mais nous savons qu'au temps de cette manifestation, nous lui serons semblables, parce que nous le verrons tel qu'il est. 

Quiconque a cette espérance en lui se rend pur comme lui-même est pur. 

mardi 22 décembre 2015

Celui qui pratique la justice est né de Jésus




I Jn II, 29

Si vous savez qu'il est juste [Jésus], reconnaissez que quiconque pratique la justice est né de lui.

Nota bene :
la définition de la justice donnée par l'Eglise est rendre à chacun ce qui lui est dû.

Ce qui est dû aux hommes, c'est qu'ils aient tous les moyens d'accomplir leur salut éternel. Une des premières conditions pour accomplir son salut éternel est la connaissance de la vérité. Ceux qui enseignent la vérité peuvent être reconnus à plusieurs indices. L'un d'entre eux est qu'ils agissent sans dissimulation car Dieu est lumière.

Satan, bien qu'il se dise mensongèrement lumière et aime à garder son nom de Lucifer qu'il ne mérite plus, agit toujours dans le mensonge, la dissimulation. A cela on voit qu'il est ténèbres et non lumière. Toute doctrine qui est diffusée dans le mensonge, la dissimulation est du diable. Tous ceux qui se comportent de même pour diffuser une doctrine sont du diable.

Que votre oui soit oui, que votre non soit non. Tout le reste vient du démon, a dit Jésus, notre Dieu. Ceux qui sont nés de Jésus ne mentent pas pour diffuser une doctrine mais la diffusent clairement.

lundi 21 décembre 2015

Ceux qui disent que le Christ n'est pas véritablement mort sur la croix mentent.


Simon le magicien terrassé par Saint Pierre

I Jn II, 1-2 et 22

si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ, le juste.
2 Il est lui-même une victime de propitiation pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais pour ceux du monde entier. (...)
22 Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.

dimanche 20 décembre 2015

Comment savoir si nous sommes dans la lumière ?







I Jn I 9 -11

Celui qui dit être dans la lumière et qui hait son frère est encore dans les ténèbres. 
Celui qui aime son frère, demeure dans la lumière, et il n'y a en lui aucun sujet de chute. 
Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres; il marche dans les ténèbres, sans savoir où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux. 

Nota bene : D'après les définitions données par l'Eglise, aimer quelqu'un est lui vouloir du bien et le haïr est lui vouloir du mal.

vendredi 18 décembre 2015

Mes petits enfants



I Jn I 1- 4

Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ, le juste. 



Il est lui-même une victime de propitiation pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais pour ceux du monde entier. 

Et voici par quoi nous savons que nous le connaissons : si nous gardons ses commandements. 

Celui qui dit le connaître et ne garde pas ses commandements est un menteur et la vérité n'est point en lui. 

mercredi 16 décembre 2015

Vous n'avez pas besoin que personne vous enseigne



I Jn II 26-27
Voilà ce que j'avais à vous écrire sur ceux qui vous séduisent. 

Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin que personne vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne sur toute chose, cet enseignement est véritable et n'est pas un mensonge 

Note :
Saint Jean écrit cette épître aux premiers chrétiens tentés par le gnosticisme. Les gnostiques disaient (et disent toujours) que le disciple doit recevoir d'un maître initié la doctrine secrète qui est très différente de la doctrine commune enseignée aux fidèles. Cette phrase de saint Jean est une réponse aux gnostiques. Il affirme clairement que la croyance envers une doctrine secrète est fausse.

Si nous disons que nous sommes en communion avec le Dieu de lumière tout en marchant dans les ténèbres, nous mentons.




I Jn I,5-6
Le message qu'il nous a fait entendre, et que nous vous annonçons à notre tour, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. 
Si nous disons que nous sommes en communion avec lui et que nous marchons dans les ténèbres, nous mentons.

mardi 15 décembre 2015

Si l'esprit du Père habite en nous, nous sommes cohéritiers de Jésus, à condition d'accepter de souffrir avec Lui



Ro VIII 11-17
Et si l'Esprit de celui [le Père] qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels, à cause de son Esprit qui habite en vous.
Ainsi donc, mes frères, nous ne sommes point redevables à la chair pour vivre selon la chair.
13 Car si vous vivez, selon la chair, vous mourrez ; mais si, par l'Esprit, vous faites mourir les œuvres du corps, vous vivrez ;
[...]
17 si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers, héritiers de Dieu et cohéritiers du Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, pour être glorifiés avec lui.

lundi 14 décembre 2015

L'homme doit choisir entre deux esclavages : l'esclavage du péché qui mène à la mort, ou l'esclavage envers la sainte volonté de Dieu qui libère et anoblit



Ro VI 15-24
Pécherons-nous, parce que nous ne sommes pas sous la Loi mais sous la grâce ?  Loin de là.
16 Ne savez-vous pas que, si vous vous livrez à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l'obéissance à Dieu pour la justice ?
[...]
18 Ainsi, ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus les esclaves de la justice. 
19 Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. De même que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'injustice, pour arriver à l'injustice, de même livrez maintenant vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.
[...]
22 Mais maintenant, affranchis du péché et devenus les esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté, et pour fin la vie éternelle.
23 Car le salaire du péché est la mort. 


dimanche 13 décembre 2015

L'espérance ne trompe pas



Ro V 3-5

Bien plus, nous nous glorifions même dans les tribulations, sachant que la tribulation produit la constance, la constance une vertu éprouvée, et la vertu éprouvée l'espérance. Or, l'espérance ne trompe pas [...].

samedi 12 décembre 2015

Abraham, modèle d'espérance contre toute espérance puisa sa force dans la foi



Ro IV 18-24

Espérant contre toute espérance, [Abraham] crut, en sorte qu'il devint le père d'un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: " Telle sera ta postérité. "
19 Et, inébranlable dans sa foi, il ne considéra pas que son corps était déjà éteint, puisqu'il avait près de cent ans, ni que le sein de Sara était épuisé.
20 Devant la promesse de Dieu, il n'eut ni hésitation ni défiance ; mais puisant sa force dans la foi, il rendit gloire à Dieu,
21 pleinement convaincu qu'il saura accomplir la promesse qu'il a faite.
22 Et voilà pourquoi sa foi lui fut imputée à justice.
23 Or ce n'est pas pour lui seul qu'il est écrit qu'elle lui fut imputée à justice,
24 mais c'est aussi pour nous, à qui elle doit être imputée, pour nous qui croyons en celui qui a ressuscité d'entre les morts Jésus-Christ, Notre-Seigneur,
25 lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification.

vendredi 11 décembre 2015

Paroles de Dieu aux hypocrites



Ro II, 21-24
Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes !
22 Toi qui défends de commettre l'adultère, tu commets l'adultère ! Toi qui as les idoles en abomination, tu profanes le temple !
23 Toi qui te fais une gloire d'avoir une loi, tu déshonores Dieu en la transgressant !
24 Car le nom de Dieu est blasphémé à cause de vous parmi les nations, comme dit l'Ecriture.

jeudi 10 décembre 2015

Dieu jugera les actions secrètes des hommes selon l'Evangile


Ro II 5-16


Par ton endurcissement et ton coeur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu,
6 qui rendra à chacun selon ses oeuvres:
7 la vie éternelle à ceux qui, par leur persévérance dans le bien, cherchent la gloire, l'honneur et l'immortalité;
8 mais la colère et l'indignation aux enfants de contention, indociles à la vérité, dociles à l'iniquité.
9 Oui, tribulation et angoisse sur tout homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec;
10 gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec.
11 Car Dieu ne fait pas acception des personnes.
12 Tous ceux qui ont péché sans loi périront aussi sans loi, et tous ceux qui ont péché avec une loi seront jugés par cette loi.
13 Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent une loi qui sont justes devant Dieu ; mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.
14 Quand des païens, qui n'ont pas la loi, accomplissent naturellement ce que la Loi commande, n'ayant pas la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes;
15 ils montrent que ce que la Loi ordonne est écrit dans leurs coeurs, leur conscience rendant en même temps témoignage par des pensées qui, de part et d'autre, les accusent ou les défendent.
16 C'est ce qui paraîtra au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par Jésus-Christ les actions secrètes des hommes.

mercredi 9 décembre 2015

Ceux qui retiennent la vérité captive


Prions pour tous ceux qui retiennent la vérité captive, en particulier pour les mauvais pasteurs, afin qu'ils se convertissent avant que Dieu ne les punisse éternellement.

Ro, I, 18
En effet, la colère de Dieu éclate du haut du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes, qui, par leur injustice, retiennent la vérité captive ;

mardi 8 décembre 2015

Le juste vivra par la foi





Ro I,17


En effet, en lui (en celui qui croit en l’Évangile) est révélée une justice de Dieu qui vient de la foi et est destinée à la foi, selon qu'il est écrit: " Le juste vivra par la foi. "

lundi 7 décembre 2015

Je n'ai pas honte de l'Evangile



Ro I,16
Car je n'ai pas honte de l'Evangile ; c'est une force divine pour le salut de tout homme qui croit

samedi 5 décembre 2015

Et qui lui dira fou sera passible de la géhenne de feu.


Vous avez appris qu'il a été dit aux anciens: Tu ne tueras point ; mais qui tuera sera justiciable du tribunal.

Et moi, je vous dis : quiconque se met en colère contre son frère sera justiciable du tribunal ; et qui dira à son frère : imbécile sera justiciable du Sanhédrin ; et qui lui dira fou sera passible de la géhenne de feu.

vendredi 4 décembre 2015

Pas un seul iota de la loi ne passera



Car, je vous le dis en vérité, jusqu'à ce que passent le ciel et la terre, pas un seul iota ou un seul trait de la Loi ne passera, que tout ne soit accompli.
Celui donc qui aura violé le moindre de  ces commandements, et appris aux hommes à faire de même, sera tenu pour le moindre dans le royaume des cieux ; mais celui qui les aura pratiqués et enseignés, sera tenu pour grand dans le royaume des cieux.
Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux.

jeudi 3 décembre 2015

Vous êtes la lumière du monde




Vous êtes la lumière du monde : une ville, située au sommet d'une montagne, ne peut être cachée.
Et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
Qu'ainsi votre lumière brille devant les hommes, afin que, voyant vos bonnes œuvres, ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

mercredi 2 décembre 2015

Bienheureux serez-vous lorsqu'on vous persécutera




Bienheureux serez-vous, lorsqu'on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense est grande dans les cieux ; car c'est ainsi qu'ils ont persécuté les prophètes qui vous ont précédé.

mardi 1 décembre 2015

Bienheureux les pacifiques



Bienheureux les pacifiques car ils seront appelés enfants de Dieu.

NB : 
la paix se définit comme étant la tranquillité de l'ordre
L'ordre est obtenu dans une âme quand elle fait parfaitement en tout la volonté de Dieu. 
Une âme parfaitement pacifique est donc une âme qui fait la volonté de Dieu en tout. 
Parfois cette volonté de Dieu est que l'âme parte en guerre contre contre ses propres défauts, contre le péché, les tentations, le mensonge, l'erreur, tout ce qui peut perdre cette âme ou les autres âmes.


dimanche 29 novembre 2015

samedi 28 novembre 2015

Bienheureux ceux qui ont faim et soif de sainteté


Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice , car ils seront rassasiés


 NB : Justice signifie sainteté dans ce contexte. Dans la Bible, un juste est un saint.

vendredi 27 novembre 2015

mercredi 25 novembre 2015

In tribulatione dilatasti mihi



Psaume 4

[2] Cum invocarem exaudivit me Deus justitiae meae, in tribulatione dilatasti mihi. Miserere mei, et exaudi orationem meam.

Traduction :

Quand je t'invoque, tu m'exauces, Dieu de ma justice. Dans la détresse, tu m'as dilaté. Aie pitié de moi et exauce ma prière.



mardi 24 novembre 2015

Que sa bénédiction soit sur son peuple



[9] Domini est salus ; et super populum tuum benedictio tua.

Au Seigneur appartient le salut. Que sa bénédiction soit sur son peuple

lundi 23 novembre 2015

Sauve-moi, mon Dieu


Psaume 3 suite
[6] Ego dormivi, et soporatus sum; et exsurrexi, quia Dominus suscepit me. [7] Non timebo millia populi circumdantis me. Exsurge, Domine ; salvum me fac, Deus meus.
Traduction :

6 Je me suis couché et me suis endormi; je me suis relevé, car le Seigneur est mon soutien.
7 je ne craindrai pas les mille peuples qui m'assiègent de toutes parts.
8 Lève-toi, Seigneur ! Sauve-moi, mon Dieu ! 

samedi 21 novembre 2015

Nombreux sont ceux qui disent à mon sujet : " Plus de salut pour lui auprès de Dieu ! "



Psaume 3

[2] Domine, quid multiplicati sunt qui tribulant me ? Multi insurgunt adversum me ; 
[3] multi dicunt animae meae : Non est salus ipsi in Deo ejus. [4] Tu autem Domine, susceptor meus es, gloria mea, et exaltans caput meum.
[5]Voce mea ad Dominum clamavi ; et exaudivit me de monte sancto suo.

Traduction
Seigneur, que mes ennemis sont nombreux Quelle multitude se lève contre moi
3 Nombreux sont ceux qui disent à mon sujet : " Plus de salut pour lui auprès de son Dieu! " 
4 Mais toi, Seigneur, tu es mon bouclier tu es ma gloire, et tu relèves ma tête.
5 De ma voix je crie vers le Seigneur, et il me répond de sa montagne sainte. 

vendredi 20 novembre 2015

Heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance



Psaume 2 suite :
[5] Tunc loquetur ad eos in ira sua, et in furore suo conturbabit eos.
6] Ego autem constitutus sum rex ab eo super Sion, montem sanctum ejus, praedicans praeceptum ejus. 
[7] Dominus dixit ad me: Filius meus es tu; ego hodie genui te. 
[8] Postula a me, et dabo tibi gentes haereditatem tuam, et possessionem tuam terminos terrae. 
[9] Reges eos in virga ferrea, et tamquam vas figuli confringes eos. 
[10] Et nunc, reges, intelligite; erudimini, qui judicatis terram.
[11] Servite Domino in timore, et exsultate ei cum tremore. [12] Apprehendite disciplinam, nequando irascatur Dominus, et pereatis de via justa. 
[13] Cum exarserit in brevi ira ejus, beati omnes qui confidunt in eo.

Traduction

Alors il leur parlera dans sa colère, et dans sa fureur il les épouvantera:
6 " Et moi, j'ai établi mon roi, sur Sion, ma montagne sainte. "
7 " Je publierai le décret : Yahweh m'a dit: Tu es mon Fils, je t'ai engendré aujourd'hui.
8 Demande, et je te donnerai les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre.
9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier."
10 Et maintenant, rois, devenez sages; recevez l'avertissement, juges de la terre.
11 Servez le Seigneur avec crainte, tressaillez de joie avec tremblement.
12 Recevez ses enseignements, de peur qu'il ne s'irrite et que vous ne périssiez dans votre voie ; Car bientôt s'allumerait sa colère ; heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance.

jeudi 19 novembre 2015

Les princes tiennent conseil contre Dieu



Psaume 2

[1] Quare fremuerunt gentes, et populi meditati sunt inania? [
2] Astiterunt reges terrae, et principes convenerunt in unum adversus Dominum, et adversus Christum ejus. 
[3]Dirumpamus vincula eorum, et projiciamus a nobis jugum ipsorum. 
[4] Qui habitat in caelis irridebit eos, et Dominus subsannabit eos.


1 Pourquoi les nations s'agitent-elles en tumulte et les peuples méditent-ils de vains projets ?
2 Les rois de la terre se soulèvent, et les princes tiennent conseil ensemble, contre le Seigneur et contre son Christ.
3 "Brisons leurs liens, disent-ils, et jetons loin de nous leurs chaines "
4 Celui qui est assis dans les cieux sourit, le Seigneur se moque d'eux.

mercredi 18 novembre 2015

Beatus vir




Psaume I, v.1 et 2
Beatus vir qui non abiit in consilio impiorum, et in via peccatorum non stetit, et in cathedra pestilentiae non sedit; [2] sed in lege Domini voluntas ejus, et in lege ejus meditabitur die ac nocte.

Bienheureux l'homme qui ne va pas dans les conseils des impies, qui ne suit pas le chemin des pécheurs et qui ne s'assoit pas dans la chaire de pestilence mais qui met sa volonté dans la loi du Seigneur et la médite jour et nuit.

mardi 17 novembre 2015

Saré-Coeur ouvert : peine finie. Amour infini





Ainsi donc, mes œuvres, je veux dire les souffrances de la croix, étaient par elles-mêmes finies mais le fruit de mes souffrances, que vous avez reçu par moi dans le baptême, est infini, en vertu de la nature divine infinie qui est unie à la nature humaine finie. C’est Moi, le Verbe revêtu de votre humanité, qui ai, par la nature humaine, enduré ces supplices. Comme ces deux natures sont conjointes et unies l’une à l’autre, la Divinité éternelle tire à soi et fait sienne la peine que j’ai subie avec un si ardent amour c’est à ce titre que l’on peut dire que cette opération est infinie. La peine endurée, la souffrance extérieure du corps, n’était pas infinie, non plus que celle qui provenait du désir qui me torturait d’accomplir votre rédemption. Cette douleur se termina et finit sur la croix, dès que mon âme eut quitté mon corps. Mais le fruit qui résulte de ma passion et du désir que j’avais de votre salut est infini, et vous le recevez infiniment. S’il n’était pas infini, il ne s’étendrait pas à la restauration de la race humaine, dans tous les hommes passés, présents et à venir. Si le fruit du Sang n’était pas infini, l’homme qui m’offense après avoir reçu le baptême de l’eau ne pourrait pas non plus, après son péché, recouvrer ma grâce. Mais le baptême du Sang, qui vous a été donné, est inépuisable.

Voilà ce que vous révèle mon côté entr’ouvert, où l’on peut lire le secret du cœur. Là, vous apprendrez que je vous aime bien plus que je n’ai pu vous le prouver par ma souffrance finie.

Je t’ai donc montré que c’est infiniment que je vous aime. Et qu'est-ce qui le prouve ? Ce baptême du Sang uni au feu de ma Charité ; car c’est par amour que le Sang fut répandu.

Le baptême général donné aux chrétiens et à quiconque le veut recevoir, dans lequel l’âme s’unit à mon sang, c’est le baptême d’eau, mais l’eau y est unie au sang et au feu. C’est pour vous le faire entendre que, de mon côté ouvert, il coula du sang avec l’eau.

lundi 16 novembre 2015

Signification du Coeur de Jésus ouvert - Différents baptêmes





Où l’âme connaît-elle cette dignité, de se voir unie et mélangée au sang de l’agneau en recevant le saint baptême en vertu du Sang ? Dans le côté de mon Fils, où elle éprouve le feu de la divine Charité.

C’est ce que te montra, si tu t’en souviens bien, ma Vérité quand tu lui demandais " Doux Agneau sans tache, vous étiez mort quand votre côté fut ouvert, pourquoi donc avez-vous voulu que votre cœur fût ainsi blessé et entr’ouvert. " Il répondit, tu ne l’as pas oublié : " Pour plusieurs raisons, dont je te dirai la principale. Mon désir concernant la race humaine était infini, et l’acte présent de la souffrance et des tourments était fini. Par cette souffrance, je ne pouvais donc vous manifester combien je vous aimais puisque mon amour était infini. Voilà pourquoi j’ai voulu vous révéler le secret du cœur, en vous le faisant voir ouvert, pour que vous compreniez bien qu’il vous aimait bien plus que je n’avais pu vous le prouver, par une douleur finie. Le sang et l’eau qui coulèrent de mon cœur figuraient le saint baptême de l’eau, que vous recevez par la vertu du Sang.

Ils signifiaient aussi le baptême du sang que l’on reçoit de deux manières. La première convient à ceux qui sont baptisés dans leur propre sang répandu pour moi. Quelques autres sont baptisés par le feu, quand ils désirent le baptême, par amour, sans pouvoir l’obtenir. Il n’y a pas de baptême de feu sans le Sang, parce que le Sang est uni et mélangé au feu de la divine Charité qui l’a fait répandre.

dimanche 15 novembre 2015

Des signes auxquels on connaît que l’âme est parvenue à l’amour parfait.





Il me reste maintenant à te dire à quel signe l’on voit que l’âme est arrivée à l’amour parfait. Ce signe est celui-là même qu’on vit dans les disciples saints, après qu’ils eurent reçu le Saint-Esprit. Ils sortirent du cénacle, et délivrés de toute crainte, ils annonçaient même parole, et prêchaient la doctrine de mon Fils unique. Loin de redouter les souffrances, c’est de leurs souffrances qu’ils se faisaient gloire. Ils n’avaient pas peur d’aller devant les Tyrans, pour leur annoncer et leur faire connaître la Vérité, pour l’honneur et la gloire de mon nom.

Ainsi, pour l’âme qui attend ma venue, dans la connaissance d’elle-même, comme je L’ai dit. Je suis retourné vers elle, par le feu de ma Charité. Cette Charité, pendant qu’elle se tenait enfermée dans sa demeure avec persévérance, lui a fait concevoir la vertu par sentiment d’amour en la faisant participer à ma Puissance, à ma Force, à ma Souveraineté, et elle a vaincu par elle son amour-propre sensitif.

Par cette même Charité, je la rendais participante de la Sagesse de mon Fils. Par cette Sagesse, l’œil de son intelligence vit et connut ma Vérité, et les illusions de l’amour-propre spirituel, de l’amour imparfait des consolations personnelles. Elle connut la fourberie et la malice avec lesquelles le démon abuse l’âme qui est encore retenue dans les liens de cet amour imparfait, et elle sentit monter en elle la haine de cette imperfection avec l’amour de la perfection.

Cet amour, c’est le Saint-Esprit lui-même qui se répand dans sa volonté, lui communiquant sa Force, lui inspirant le désir de supporter la souffrance et de sortir de sa retraite, pour produire les bonnes œuvres envers le prochain. En réalité elle ne quitte pas la cellule de la connaissance d’elle-même ; elle fait seulement sortir d’elle les vertus qu’elle a conçues par sentiment d’amour, et elle les fait fructifier de diverses manières, quand les besoins du prochain le demandent. Elle n’a plus peur de perdre ses consolations spirituelles, comme je te l’ai dit plus haut. Une fois parvenue à l’amour parfait et libre, elle sort au dehors, rien ne la retient plus.

L’âme atteint ainsi le quatrième état, qui fait partie du troisième, qui est l’état parfait. Mais, dans ce troisième état, où elle goûte et enfante la charité dans son prochain, elle reçoit un état ultime de parfaite union avec moi. Ces deux états sont unis ensemble ; l’un ne va pas sans l’autre, car la charité envers moi n’est pas séparée de la charité envers le prochain et la charité envers le prochain de celle qu’on a pour moi ; l’une ne peut exister sans l’autre. Ainsi en est-il de ces deux états, l’un n’est pas sans l’autre, comme je te l’expliquerai quand je te parlerai de troisième état.

samedi 14 novembre 2015

De quelle manière l'âme arrive à l'amour parfait





Jusqu’ici je t’ai montré de différentes manières comment l’âme sort de l’imperfection et s’élève à l’amour parfait, et ce qu’elle fait après qu’elle est arrivée à cet amour de l’ami, à cet amour filial. Je t’ai dit et je te répète qu’elle y parvient par la persévérance, en s’enfermant dans la maison de la connaissance d’elle-même. Cette connaissance d’elle-même doit être accompagnée de la connaissance de Moi-même, pour qu’elle ne tombe pas dans le trouble et la confusion. Car la connaissance d’elle-même lui inspirera la haine de l’amour sensitif qu’elle a de soi, et aussi de son attrait pour les consolations personnelles.

De cette haine fondée sur l’humilité naîtra la patience, par laquelle elle deviendra forte contre les assauts du démon, contre les persécutions des hommes, et même vis-à-vis de Moi quand, pour son bien, je lui retirerai les joies spirituelles. Cette vertu lui fera supporter toutes les privations.

Si, dans quelque épreuve, la sensualité voulait relever la tête et s’insurger contre la raison, le juge qu’est la conscience devrait se dresser au-dessus d’elle, pour maintenir contre elle et sur elle les droits de la raison, et réprimer tous les mouvements désordonnés. L’âme qui se conserve dans la haine de la sensualité, se corrige sans cesse et réprime en tout temps, non seulement les mouvements qui sont contre la raison, mais encore ceux qui parfois viennent de Moi.