jeudi 28 novembre 2013

Vidéo de defeatmodernism : Pope Francis Tango mass

Vidéo de defeatmodernism : Pope Francis Tango mass
Il s'agit d'une messe qui a été célébrée par le cardinal Bergoglio en 2008 et qui se termine par un tango dans le choeur, en guise d'action de grâces. On peut lire (en anglais) des textes très intéressants de Saint Pie X condamnant explicitement et sévèrement cette danse. Ordre était fait aux prêtres de refuser l'absolution aux personnes n'ayant pas le ferme propos de ne pas recommencer cette danse.

mardi 26 novembre 2013

Multiplication de lacrymations diaboliques dans le monde

Multiplication de lacrymations diaboliques dans le monde

Cet article a été fait suite à une recherche sur les lacrymations d'Akita qui, à notre avis, sont d'origine diabolique. Cf. articles précédents sur Akita : article 1, article 2, article 3, article 4 (traitant spécialement des lacrymations d'Akita).

la "madone" de Civitavecchia

Il faut se méfier beaucoup des statues qui pleurent, même si ce phénomène est accompagné de guérisons (le démon connaît bien les maladies et le corps humain) :
A Las Vegas, une statue de Notre-Dame de Guadalupe a pleuré et guéri des personnes avec ses larmes. Cependant, son contact ne semble pas faire de bien à la famille qui l'héberge, puisque celle-ci a contacté des spécialistes du paranormal qui se sont sont livrés à une sorte de séance de spiritisme à ses pieds avec des questionnements d'esprits. La famille a dansé une danse apache "en l'honneur de Notre-Dame", à laquelle elle a invité les spécialistes du paranormal. Tous les ans, la danse apache a lieu. En 2012, elle a fini dans une église. (cf. Vidéo danse apache).
Il y a des instruments spéciaux apaches. Le jour des morts, il y a une bannière très particulière, qui ressemble vraiment à une représentation païenne :



- Civitavecchia : une vierge représentant ND de Megjugorge et achetée à Medjugorge a pleuré des larmes de sang... mais il s'est avéré après analyses que c'était du sang mâle Les membres de la famille ont refusé qu'on leur fasse une analyse ADN (ils ont suivi les conseils "célestes"). Jean Paul II a vénéré la statue et a dit du bien d'elle. A Rome, certains veulent approuver le phénomène. Pas d'autres. A cause du sang mâle et à cause du refus d'analyses du sang des membres de la famille, principalement. Et pourtant cette statue draine des foules qui ont une grande ferveur et qui se confessent. Il y aurait même eu deux guérisons de cancer...
"Madone" de Civitavecchia


"ND" de Medjugorge

Attention, cette statue communément présentée comme étant la vierge de Medjugorge, n'est pas la vierge de Medjugorge. C'est la vierge de Tihaljina


Statue de Medjugorge, vue sous un autre angle

Cette photo comparée avec celle du dessus montre bien que la "madone" de Civitavecchia est la vierge de Medjugorge. Elle est d'ailleurs présentée comme telle par tous les articles.

Il s'agit d'une apparition de "la vierge Marie" sous les traits de Notre-Dame de Fatima. Cette famille de Civitavecchia, outre les lacrymations de la statue, a eu également des apparitions. 
Extrait du message du 16 juillet 1995 :
Ayez un seul cœur rempli d’une véritable foi et vivez dans l’unité avec mon fils Jean-Paul II, le don le plus grand que mon Cœur Immaculé ait obtenu du Cœur de Jésus. Consacrez-vous tous à moi, à Mon Cœur Immaculé, et Moi je protégerai votre Nation sous mon manteau actuellement rempli de grâces. Ecoutez-moi je vous en prie, je vous en supplie ! Je suis votre Mère Céleste, je vous en prie ne me faites pas encore pleurer envoyant tant de mes fils mourir à cause de vos fautes en ne m’acceptant pas et en permettant à Satan d’agir. Je vous aime, aidez-moi, nous avons besoin de vous tous, doux fils » (Apparition de la Vierge dans le jardin familial, pages 76 et 77).

Apparition du 30 juillet 1995 (extrait du message):
« Cher fils, je vous annonce une douloureuse nouvelle. Satan est sur le point de s’emparer de toute l’humanité, et à présent il cherche à détruire l’Eglise de Dieu par l’intermédiaire de nombreux prêtres. Ne le permettez pas ! Aidez le Saint Père ![Ndlr : c'est-à-dire Jean-Paul II] Satan sait que son temps est sur le point de finir, parce que Mon Fils Jésus va intervenir. Je vous en prie aidez-moi, ne faites pas intervenir mon fils Jésus, parce que Moi, votre Mère, je veux sauver un grand nombre d’âmes en les faisant revenir vers mon fils, et non les laisser à Satan. Priez parce que Dieu notre Père me concède encore du temps : c’est l’ultime période que me concèdera Dieu. Mon manteau est ouvert à présent à vous tous et rempli de grâces, afin de vous rapprocher tous de mon Cœur Immaculée. Il est sur le point de se fermer, ensuite mon fils Jésus fera retomber sa divine justice. Le Saint Père [ndlr : Jean-Paul II], mon fils, est en danger, une attaque féroce de Satan, parce que lui, mon vrai et saint fils, est sur le point d’ouvrir les portes des cœurs de la véritable Eglise de Dieu et Satan ne le veut pas. Toi, mon fils, tu dois l'aider. Prie avec le Saint Père le jour du 7 octobre...

Le but des larmes de Civitavecchia est sûrement en partie d'accréditer le message de Medjugorge qui n'est pas catholique. Le but est aussi certainement d'accréditer le pape Jean-Paul II et de préparer sa canonisation. Remarquez comment le bon et le vrai sont mélangés au mauvais et au faux. Technique démoniaque. Il semble bien en effet que ce soit un phénomène démoniaque et non une tromperie de la famille car la statue a été examinée aux rayons X, et ne contient pas de cavité dans la tête ; de plus, la statue s'est mise à pleurer dans la maison de l'évêque qui l'avait prise chez lui. Si donc ce n'était pas démoniaque mais uniquement un acte de charlatanisme, cela impliquerait la complicité de plusieurs personnes... Le sang mâle coulant des yeux de cette vierge achetée à Medjugorge, encore une fois, nous met sur la piste.

Conclusion : 
1) Des analyses médicales doivent être faites attentivement et à plusieurs reprises en présence de tels phénomènes. On doit vérifier si les groupes sanguins ne changent pas et s'ils sont masculins ou féminins.

2) On doit examiner les circonstances et la teneur des messages. Si quelque chose va contre la doctrine, rejeter le tout.

3) Il faut savoir que les phénomènes de lacrymations se multiplient de façon impressionnante dans le monde entier, depuis les années 90. Rien qu'en Italie, un article mentionnait une douzaine de lieux différents qui étaient le théâtre de lacrymations. Combien de ces phénomènes viennent de Dieu ? Certainement très peu.

4) Notons qu'une statue représentant une fausse apparition a de grandes chances de produire des manifestations démoniaques : la vierge de Medjugorge à Civitavecchia et la vierge d'Amsterdam (Notre-Dame de tous les peuples) à Akita sont là pour en témoigner.


C'est pour cela que si certains de nos lecteurs ont en leur possession des objets achetés à Akita (ou Medjugorge), spécialement une statue ou une image de "Notre-Dame" d'Akita, achetée à Akita ou ailleurs, nous leur conseillons vivement de les détruire au plus vite. Il est dangereux de garder à la maison des représentations d'apparitions diaboliques.

IV- Que penser des apparitions d'Akita : 3 groupes sanguins différents pour une même personne - les lacrymations

IV- Que penser des apparitions d'Akita : 
3 groupes sanguins différents pour une même personne --  Les lacrymations 

Il y a eu trois découvertes :
1) Le groupe sanguin [du sang qui a coulé de la main de la statue d'Akita le 6 juillet 1973] était B.
(source des images : video A hill of redemption)

2) Les larmes et la sueur [de la statue] étaient du groupe AB lors de la première analyse.
[NB : les premières larmes ont coulé le 4 janvier 1975]


3) Plus tard, une seconde analyse à l'hôpital de Junshin, 
a identifié le groupe [d'un autre échantillon de larmes prélevé le 22 août 1981] comme étant du groupe O.



La statue de la "dame" d'Akita a d'abord saigné d'une blessure à la main lors de la première manifestation de la dame, le 6 juillet 1973. Ensuite, la statue n'a plus saigné mais elle a eu des sueurs et elle a pleuré 101 fois. Le Père Yasuda (photos ci-dessus) s'est occupé de faire faire des analyses médicales du sang, de la sueur et des larmes. La vidéo a hill of redemption, et les documents japonais qui sont photographiés dans la vidéo nous apprennent que l'on peut déterminer le groupe sanguin non seulement par le le sang, mais aussi par la sueur et les larmes.

- La vidéo A hill of Redemption nous informe que l'analyse du sang de la blessure à la main de la statue qui a coulé le 6 juillet 1973 est de groupe sanguin B. Le même que celui de Sr Agnès Sasagawa, d'après plusieurs sites. Cependant, une autre source, qui comporte par ailleurs plusieurs autres erreurs, dit que Sr Agnès serait du groupe A. Quoiqu'il en soit, comme nous allons le voir, connaître précisément le groupe sanguin de Sr Agnès n'est pas très important pour notre exposé. Ce qui est important, c'est de retenir que la "dame" d'Akita possède trois groupes sanguins à elle toute seule. Nous allons voir pourquoi.
- Le père Yasuda explique ensuite qu'après le premier prélèvement du 6 juillet 1973, il y a eu un second prélèvement, de larmes et de sueur cette fois-ci (la statue n'a jamais saigné de nouveau). Une nouvelle analyse a été faite. Il s'agit bien de larmes et de sueur d'origine humaine, mais cette fois-ci, le prélèvement révèle un groupe AB. La date de ce prélèvement n'est pas précisée dans la vidéo, mais le prélèvement a forcément eu lieu bien après le premier prélèvement sanguin car la première lacrymation a eu lieu le 4 janvier 1975.
- Il y a eu un dernier prélèvement de larmes, opéré le 22 août 1981. Ce prélèvement s'est révélé être de groupe sanguin O.


Les groupes sanguins

Nous savons que le groupe sanguin de Notre-Seigneur est AB. Le sang sur le Saint Suaire, le suaire d'Oviedo et la Sainte Tunique d'Argenteuil, les caillots de sang du miracle de Lanciano et le sang du miracle eucharistique de Buenos Aires sont tous du groupe AB. Notre-Seigneur ne change pas de groupe sanguin au cours des analyses, ni au cours des siècles... Pourquoi donc la sainte Vierge, sa mère, le ferait-elle ?

Le groupe sanguin, c'est en quelque sorte la carte d'identité d'une personne. Si la Sainte Vierge voulait valider son apparition, elle prendrait un seul groupe sanguin et n'en changerait pas. Elle ne ferait pas les choses différemment de son fils. Or ici, à Akita, trois analyses ont été faites et trois groupes sanguins différents ont été trouvés.

Comment expliquer cette diversité de groupes sanguins ?
On sait que le démon ne peut pas faire de miracles quoad substantiam, c'est-à-dire qu'il ne peut créer de la matière à partir de rien. Dieu seul le peut. Par contre, le démon est très capable d'aller chercher dans le monde entier, en clin d’œil,  du sang, des larmes ou de la sueur de différentes personnes, pour les apporter sur la statue d'Akita et les faire couler.
Le fait que les groupes sanguins soient différents est à notre avis une grâce de Dieu qui n'a pas permis qu'ils soient identiques, afin de nous révéler la supercherie démoniaque. Les partisans d'Akita utilisent l'argument de la diversité des groupes sanguins pour prouver que ces phénomènes ne sont pas une tricherie de soeur Agnès, qui est de groupe B et n'aurait donc pas pu mettre des larmes et de la sueur d'un autre groupe que le sien sur la statue. Il est vrai que le fait qu'il y ait deux autres groupes pour les larmes (groupe AB la première fois puis groupe O la seconde fois) exclut très probablement une tricherie de la part de Sœur Agnès. Mais cela n'exclut pas une tricherie du démon. Au contraire, cela la signe, car la sainte Vierge n'aurait pas changé de groupe sanguin, ce qui revient à changer d'identité. Le démon est donc aller chercher des larmes et de la sueur d'autres personnes. Dieu permet au Malin de nous tendre des pièges, mais il nous donne en même temps des moyens pour le démasquer. Il ne permet pas que l'homme soit tenté au-dessus de ses forces.

La forme de la plaie : comme "tracée à la règle".
Le vendredi 6 juillet 1973, lors de la première manifestation de la dame d'Akita, du sang a coulé d'une plaie de la main droite de la "dame" d'Akita. Cette plaie était en forme de croix sur le bord externe de la main. On aurait dit que la plaie avait été tracée à la règle, témoigne la prieure du couvent, dans A hill of Redemption... La supérieure insiste en disant que les contours de la plaie étaient parfaitement rectilignes. Elle dit qu'elle s'est même demandé un temps si ce n'était pas une plaisanterie qu'un écolier aurait pu faire avec sa règle. Ce détail est aussi mauvais signe. Quand Dieu envoie des stigmates ou des plaies à ses saints, ce sont de vraies plaiesPas des dessins tracés à la règle. Cela aussi "sent" le démon...

Démon ou tricherie de la part des hommes ?
Ce pourrait être aussi quelqu'un qui aurait pris une scie pour entailler la main... Mais étant donné qu'il est impossible de faire apparaître à volonté des larmes sur une statue sans le pouvoir du démon, il faut opter pour la solution démoniaque... A moins que la statue ne soit truquée (cavité dans la tête). Cela existe. Mais nous supposons que la statue a été examinée attentivement par des spécialistes. Plusieurs équipes de télévision sont allées enquêter sur cette statue.
Le sculpteur bouddhiste de la statue affirme quelle est faite d'un seul bloc, en bois dense, sans joints. Nous le croyons sincère... D'autant plus que, nous le verrons, il y a eu deux prodiges de guérison autour d'Akita, prodiges que seul le démon peut faire et qui ressemblent vraiment à des miracles.

Le même jour que celui où "la dame" a eu sa plaie à la main droite, Sr Agnès souffrait déjà elle-même très douloureusement à la main gauche, d'une plaie mystérieuse tout à fait semblable, en forme de croix, qui saignait, sur le bord externe de la paume. "La dame" d'Akita a saigné plusieurs heures après l'ouverture de la plaie de Sr Agnès Sasagawa, mais simultanément avec elle. Il était facile au démon d'aller prendre du sang frais d'Agnès qui saignait au même moment pour en mettre sur la main de la statue. Le prélèvement de ce jour-là révèle du sang de groupe B, le même groupe sanguin que celui de Sr Agnès. 

Pour ceux qui veulent aller plus loin, voici le récit des lacrymations avec quelques commentaires d'Avec l'Immaculée. Il faut savoir que les lacrymations diaboliques se multiplient actuellement dans le monde.


Les faits - source (nouvl.evangelisation.free.fr) -:


"Laissons le Père Teiji Tasuda présenter lui-même les faits :

"C'était le 4 janvier 1975, premier samedi du mois, vers neuf heures du matin, alors que les esprits étaient encore tout imprégnés de l'atmosphère joyeuse des festivités qui rythment les trois premiers jours de l'année. Je me trouvais au presbytère quand la nouvelle me fut annoncée précipitamment:

-La statue de la Vierge pleure!

Comme c'était le dernier jour d'une retraite prêchée aux Sœurs, j'avais commencé à préparer le sermon, mais j'ai tout de suite déposé mon stylo pour aller voir.

Sœur Agnès fut l'un des premiers témoins du phénomène, et dans ses notes on peut lire ce qui concerne la première lacrymation: "C'était après le temps de prière qui succède au petit déjeuner. Sœur K., qui mettait de l'ordre dans la chapelle, vint m'appeler en courant, alors que j'étais dans le couloir:

-Agnès, viens voir!

Me demandant ce qui se passait, je l'ai suivie dans la chapelle. Elle m'a montré du doigt la statue de la Vierge.
- Qu'y a-t-il?, lui ai-je demandé en regardant son visage qui avait pris une couleur terreuse. Le doigt qu'elle tendait tremblait comme une feuille. Me rapprochant de la statue, j'ai eu un choc en voyant son visage: il y avait de l'eau accumulée dans les deux yeux.
- Oh! de l'eau.... me suis-je dit quand l'eau s'est mise tout à coup à dégouliner. De l'eau qui coule des yeux... Mais alors, ce sont des larmes! ai-je pensé en moi-même. Est-ce que ce seraient les larmes de la Sainte Vierge? ai-je demandé à Sœur K., mais celle-ci restait figée et ses lèvres étaient agitées d'un tremblement nerveux.
Sentant mes genoux plier, je me suis prosternée. (...)Sainte Marie, pardonnez-moi. C'est moi qui vous fais pleurer. Pardon! Seigneur, pardonnez-moi parce que je suis pécheresse. Marie pleure parce qu'on n'a pas tenu compte de toutes les grâces obtenues par son intercession! J'étais abattue par le poids du regret. Ce jour-là, les larmes sont apparues encore deux fois. (...) À quatre heures, le Père a commencé la causerie. J'ai été touchée quand il a expliqué que ces larmes étaient la preuve de l'authenticité des messages...


Commentaire d'Avec l'Immaculée :
On voit ici l'imprudence des conciliaires qui agissent comme si le démon n'existait pas. Dès qu'un fait n'est pas explicable, il s'agit pour eux de Dieu. Il n'envisagent pas une seconde qu'il puisse s'agir de Satan. Cette parole du Père Yasuda part peut-être d'une bonne intention mais est imprudente et précipitée. La réaction de la voyante aussi.

Suite du témoignage de Sr Agnès Sasagawa :


Après le sermon, le Père s'est aperçu que j'étais dans un état d'affaiblissement tel que j'étais incapable de me lever (...) Monseigneur qui était arrivé entre temps et voyait les larmes pour la première fois a fait apporter de l'ouate et a essuyé lui-même au fur et à mesure.

Vingt personnes furent témoins de ces trois lacrymatoires successives. D'ordinaire, il y avait moins de dix Sœurs présentes dans le couvent, mais des membres de branches régionales s'étaient jointes à nous pour la retraite du nouvel an." (...)

Le père Yasuda commente :
"Qui pourrait prétendre donner une explication naturelle à un tel phénomène? Les analyses scientifiques du liquide effectuées par la suite ont montré qu'il s'agissait bien de larmes humaines. Quand on voit sortir un liquide des yeux d'une statue de bois, alors que celui-ci est si sec qu'il est déjà craquelé par endroits, on ne peut s'empêcher de penser que ce sont les vraies larmes de Marie suscitées une nouvelle fois par la puissance créatrice de Dieu. (...)"
Dans son livre Notre-Dame d'Akita, rédigé plusieurs années après les faits, après avoir souvent expérimenté le scepticisme de beaucoup de théologiens, le Père Yasuda réfléchit et s'étonne: "Il y a encore des gens qui non seulement prennent les faits à la légère, mais essayent par tous les moyens de faire valoir la thèse de facultés ectoplasmiques chez Sœur Agnès alors qu'ils ne peuvent avancer aucune preuve à l'appui de leurs affirmations. Or, les études scientifiques menées au cours des dix dernières années n'ont pas permis de nier le caractère surnaturel de ces phénomènes. Il est à mon sens tout aussi impossible à l'homme de faire sortir des larmes humaines d'un morceau de bois que de changer de l'eau en vin. J'ai le sentiment d'être en présence d'un prodige aussi inouï que celui des noces de Cana dans l'Évangile de Jean où Jésus transforme l'eau en vin. (...)
"Les lacrymations qui ont commencé le 4 janvier 1975 se sont succédées, à des intervalles plus ou moins réguliers, jusqu'au 15 septembre 1981, jour où les larmes coulèrent pour la dernière fois. Le phénomène s'était reproduit cent une fois. 
(...) Le Père E... expliqua que la plaie apparue sur la main droite de la statue, le sang qui coulait, la sudation et les lacrymations n'étaient que des ectoplasmes: sœur Agnès aurait transféré son propre sang sur la main de la statue, ainsi que ses propres larmes... "

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Wikipedia définit ainsi ce mot :
"Un ectoplasme est une substance, de nature indéterminée, prenant une forme plus ou moins précise, extériorisée par un médium en état de transe. Bien que relatée par de nombreux témoins dignes de foi, l'existence des ectoplasmes n'a jamais été scientifiquement démontrée. (...) Ectoplasme, formé à partir du grec έκτός (ektos) « au-dehors » et πλάσμα (plasma) « forme », a été employé pour la première fois vers 1895 par le professeur Charles Richet pour désigner certaines manifestations perceptibles produites par des médiums pendant des séances de spiritisme. Le mot est apparu dans les dictionnaires français en 1922." 
Il existe une définition différente d'ectoplasme, toujours dans le cadre médiumnique : Substance matérialisée censée provenir du corps d’un sujet [ndlr : le médium], et pouvant prendre des formes variées : corps humain total ou partiel, objets ou animaux ...

- Pour parler clairement, disons que le père E. jugeait que les faits étaient diaboliques, que Sr Agnès était de mauvaise foi et était une médium qui faisait du spiritisme : en effet, un ectoplasme ne peut pas être produit sans l'aide de mauvais anges, par les seules forces humaines. 
- Le Père Yasuda, lui, présente la production d'ectoplasmes comme une faculté naturelle, un pouvoir particulier que posséderaient certaines personnes. Il dit qu'on a accusé à tort Sr Agnès d'exercer cette faculté qu'elle ne possède pas. Nulle part il ne nomme le démon, dans tous les témoignages que nous avons pu lire. 
- Avec l'Immaculée pense pour sa part qu'il existe une troisième explication et que les deux prêtres se trompent. Sr Agnès est en effet probablement innocente mais le démon est allé chercher tout seul comme un grand, sans la complicité de Sr Agnès, les matériaux dont il avait besoin (sang, sueur, larmes) pour tromper son monde.

Reprenons le récit du Père Yasuda :
"Mgr Ito, responsable du diocèse s'adressa au nonce apostolique qui conseilla la création d'une commission d'enquête (qui n'est pas allée sur les lieux). En attendant, il fallait interdire toute manifestation publique. Sœur Agnès, pendant ce temps, prétendument considérée comme un cas particulier de psychopathie, subissait de véritables lavages de cerveau. À bout de forces, elle fut hospitalisée, grâce à la sollicitude de Mgr Ito. Mais même à l'hôpital, on pensa à un cas spécifique d'hystérie. "

Commentaire : le Père Yasuda se trompe, ici. Il y a eu accusation de production d'ectoplasmes. Il n'est pas possible humainement parlant de pouvoir produire des ectoplasmes. Il ne s'agit donc pas de psychopathie (trouble de la personnalité) mais de diablerie. Pourquoi ne nomme-t-il pas clairement les choses ? N'y aurait-il pas de la mauvaise foi ? Il est possible que des gens aient manqué de charité à l'égard de Sr Agnes et l'aient fait souffrir. Mais ce n'est pas certain. Nous n'avons qu'un son de cloche. Peut-être que Sr Agnès a été envoyée à l'hôpital parce qu'elle était épuisée, mais peut-être aussi par qu'elle commençait à raconter des choses qui prouvaient la fausseté de l'apparition. Nous n'avons pas confiance en Bp Ito qui est suspect. (cf. article n°1)

Père Yasuda :
"Elle bénéficia ensuite d'une cure thermale de trois semaines. De retour dans son couvent, elle fut considérée avec méfiance. Mais l'ange continuait à l'assister, malgré l'affirmation du Père E... que cette personne ne se manifesterait plus. Quant au directeur spirituel d'Agnès, toujours d'après le Père E.... il l'aurait utilisée pour écrire des articles dans les médias et gagner de l'argent... 
Au bout de deux ans la commission d'enquête déclara qu'elle n'était pas en mesure de reconnaître le caractère surnaturel des événements. Mgr Ito fut très troublé par la conclusion négative de la commission d'enquête qu'il ne put rendre publique. Il se rendit à Rome et demanda l'avis de personnes autorisées qui lui conseillèrent de refaire lui-même l'enquête. Ce qu'il fit."

Commentaire d'Avec l'Immaculée : 
1) Pourquoi Bp Ito n'a t-il pas rendu publique la décision de la commission d'enquête ? A notre avis parce que les interrogatoires de Sr Agnès ont révélé des choses troublantes allant contre l'origine divine de l'apparition et que la commission les a révélées. 
2) On voit que les autorités de Rome sont du côté de Bp Ito. Or, les autorités romaines étant maçonniques, à commencer par Paul VI et Jean-Paul II eux-même, nous nous en méfions. 
Poursuivons avec le père Yasuda :
(...)
26 juillet 1978
La statue n'avait plus pleuré depuis deux ans et deux mois. Le 26 juillet 1978, pour honorer Saint Joseph, une grande procession fut organisée dans le Jardin de Marie. Après la procession aux flambeaux, la statue de Saint Joseph fut replacée auprès de la statue de Marie. À peine la sœur de service avait-elle allumé la lumière, qu'elle s'écria: 
-La statue de la Vierge pleure encore! 
Une cinquantaine de personnes témoignèrent du phénomène. Sœur Agnès n'était pas présente. Le Père E... interrogé par Mgr Ito prétendit que c'était ""parce qu'une autre sœur se trouvant dans le voisinage de la statue possédait aussi des facultés ectoplasmiques..."

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Il s'agit ici de la lacrymation qui a eu lieu la veille de la mort étrange et violente du japonais qui a voulu offrir cette statue de Saint Joseph, sculptée par le même sculpteur bouddhiste que celui de la statue de la "dame". (cf. article 1). Le fait que Sr Agnès ne soit pas présente innocente Sr Agnès, mais cela n'innocente pas le démon... A notre avis, le plus probable est que Sr Agnès est de bonne foi mais mal dirigée par le Père Yasuda et par Mgr Ito.

Père Yasuda : "La statue se remit à pleurer souvent, surtout en 1979, et généralement lorsqu'il y avait des visiteurs au couvent. Les larmes apparaissaient à n'importe quel moment de la journée, mais jamais pendant la sainte Messe.(...) À partir du 31 juillet 1979, le phénomène s'arrêta brusquement. "

Commentaire d'Avec l'Immaculée :
En soi, le fait que la statue d'Akita ne pleure pas pendant la messe est bon signe car à Amsterdam, la voyante Ida se faisait remarquer en interrompant bruyamment l'office divin. Lors de certaines apparitions, son comportement irrespectueux pendant les cérémonies choquait les prêtres.(Elle se déplaçait dans l'église à la demande de la "dame" pour la suivre et elle devait répéter tout son discours à voix haute, parfois très fort.) La foule suivait Ida dans ses déplacements ce qui troublait toute l'église... Ici, à Akita, l'apparition est "polie" lors des offices. Donc le démon se dissimule davantage. Cependant, à Akita, c'est la nouvelle messe que le démon respecte. C'est peut-être l'explication de cette politesse. A l'époque d'Amsterdam, c'est la messe de saint Pie V qui était célébrée. La sagesse du démon d'Akita pendant les offices s'explique aussi probablement parce qu'il sait que l'apparition de Notre-Dame de tous les peuples a été critiquée entre autres raisons à cause de de l'irrévérence d'Ida pendant les offices. Donc s'il veut que l'apparition de Notre-Dame de tous les peuples soit finalement reconnue par le biais d'Akita, il sait qu'il doit se tenir tranquille. On remarque que la statue aime à pleurer particulièrement quand il y a du monde. Il y a donc une volonté de se montrer.

6 décembre 1979
Des techniciens d'une chaîne de télévision, conduits par Mr Yama'uchi, souhaitant faire un reportage, arrivèrent avec tout leur matériel. Le 7 décembre fut consacré à des interviews. Puis la nuit d'adoration commença pour les religieuses de la communauté. Vers minuit dix, donc le 8 décembre, la statue était de nouveau en pleurs. On réveilla les techniciens qui prirent quelques photos. Le soir du 8 décembre 1979, ils purent filmer le phénomène. Le film fut diffusé ensuite sur le petit écran."
Commentaire : La statue veut être filmée par la télévision. Alors qu'elle s'était arrêtée de pleurer depuis six mois. C'est un peu trop bien synchronisé et démonstratif à notre goût.

22 août 1981
La statue pleura de nouveau. Le Père Yasuda procéda avec beaucoup de précautions à des prélèvements, lesquels furent portés à la Faculté de Médecine Légale de l'Université de Gifu. Trois mois plus tard les résultats de l'expertise étaient connus: il s'agissait de liquides humains appartenant au groupe sanguin O.

Note complémentaire sur Akita :
The sculptor of the statue, Saburo Wakasa, a non-Catholic and a citizen of Akita, was asked his reaction to the occurrences relating to the statue. He answered:
The statue of Mary was my first work connected with Christianity. Of my various statues, it is only with the statue of Mary at Yuzawadai that mysterious events occurred . . . I sculptured the whole statue of Mary, globe, and the Cross from the same piece of wood, so there are no joints . . . The wood from which I carved the statue of Mary was very dry and rather hard . . . 
When questioned as to whether he regards as a "miracle" the reported shedding of tears from the statue of Mary, he replied, "It is a mystery."
Another examination of the fluids was conducted by Dr. Sagisaka of the Department of Forensic Medicine, School of Medicine, University of Akita. The results were given on November 30, 1981 and revealed that: 
"The object examined has adhering to it human liquids which belong to the blood group O." Since the first analysis revealed that the blood belonged to group B and the sweat and tears to group AB, it has been established that the fluids belong to three different blood groups.
It is a medical fact that the blood, tears and sweat of an individual all belong to the same blood group. One fluid cannot differ in type from the other fluids of the same body. Since Sr. Agnes belonged to group B she could not have "ejected and transferred" blood or fluids belonging to group AB or O. The theory of the Inquisitor that Sr. Agnes exercised had ectoplasmic power wass thereby refuted. 

Commentaire d'Avec l'Immaculée : Oui, la théorie de l'ectoplasme est en effet réfutée, mais pas la théorie d'un démon qui serait allé chercher des larmes, de la sueur et du sang chez diverses personnes, ce qu'il est très capable de faire. cf. le miracle, du cardinal Lépicier.

samedi 23 novembre 2013

L'abbé Chazal donne des nouvelles des Philippines. Il a besoin de dons

L'abbé Chazal donne des nouvelles des Philippines. Il a besoin de dons.



(...) Nous sommes en train de distribuer 4000 dollars préliminaires à Ormoc, où tous les toits ont été arrachés par la force des vents...

Il est difficile d'acheter les matériaux nécessaires, donc il faudra du temps pour que les choses se fassent. 40 personnes ont assisté à la messe de l'abbé Pfeiffer à Ormoc.
Aux premières nouvelles, il apparaît qu'aucun fidèle de Tacloban n'a été tué, mais un de nos fidèles d'Hindang a perdu son frère qui habitait sur l’île de Samar.
Les lignes d'électricité sont démolies, et dans le meilleur des cas le courant reviendrait à la Noël.
Pour le moment les dégâts sont essentiellement matériels, en ce qui concerne nos fidèles, mais le pays est dévasté et aura du mal à se relever. Merci à tous ceux qui nous aident.(...)

Rappel d'Avec l'Immaculée :
Envoyer l'argent sur le compte de la personne ci-dessous qui a été chargée par l'abbé Chazal de récolter les fonds. C'est en Australie :
Elizabeth Copley    BSB: 064-111    Account number: 10185161

vendredi 22 novembre 2013

IMPORTANT : communiqué des abbés Faure et Rioult

IMPORTANT : communiqué des abbés Faure et Rioult

 Abbé Rioult

abbé Faure

Un texte important à lire attentivement. Nous remercions chaleureusement nos abbés de vouloir structurer la Résistance en France. Nous aimerions beaucoup que, considérant ces nouvelles informations alarmantes sur la Fraternité, des prêtres les rejoignent. Cette inertie de la part de ceux qui sont censés être des combattants d'élite de Notre Seigneur Jésus-Christ est très inquiétante. Pour Avec l'Immaculée, la résistance interne est un piège et ne résiste à rien du tout. De même qu'Ottaviani et Siri n'ont résisté à rien du tout mais se sont faits, au contraire, pourrir. Les prêtres qui pensent pouvoir résister à l'intérieur de la Fraternité sont en danger. Nous prions Dieu qu'ils s'en aperçoivent et viennent vite rejoindre nos deux abbés. Mgr Lefebvre a dit "Ce ne sont pas les sujets qui font les supérieurs, mais les supérieurs qui font les sujets."

« Tout homme qui fait quelque chose a contre lui : ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et surtout la grande armée des gens, beaucoup plus sévères, qui ne font rien. » (J. Clarétie)
Avant toute chose, quelques informations pour saisir que la situation continue à se dégrader. Dans certaines écoles, on en vient peu à peu à ne plus tolérer la critique envers François : « il faut voir les bonnes choses… ». En cours de doctrine, un enfant intervient : « on m’a dit que les évêques et les papes d’aujourd’hui sont proches des protestants… » Réponse de la religieuse : « vous jugez les évêques et le pape, vous ne le devez pas. »
Une Mère Générale, de passage dans une de ses maisons, parle aux filles du ‘’bienheureux’’ José-Gabriel Brochero qui est un nouveau ‘’béatifié’’ de François (14 septembre 2013). Comment feront les enfants pour comprendre que les ‘’saints’’ de François (Jean XXIII, Jean-Paul II) ne sont pas des saints ?
Dans des maisons religieuses et des prieurés, on lit et on censure le courrier. Certains supérieurs sont de plus en plus cassants et refusent toute discussion. Beaucoup de gens ont pu apprécier l’intervention claire de M. l’abbé Rousseau sur la scandaleuse imposture de l’annonce des canonisations des mondialistes Jean XXIII et Jean-Paul II. Son indignation était légitime et normale. Mais la Maison Générale a fait savoir à M. l’abbé Rousseau qu’il n’aurait pas dû agir sous le coup de la passion !
Menzingen ne recule qu’en apparence et sous la pression.
En août 2012, Mgr Fellay nommait M. l’abbé Pierre-Marie Berthe professeur au séminaire de Flavigny. M. l’abbé de Cacqueray s’y opposa manifestant que si ce confrère avait des qualités, il avait aussi des faiblesses libérales qui le rendaient impropre à la formation des futurs prêtres. On passa outre ces objections ! Durant une année, ce professeur dispensa au séminaire un enseignement choquant rapporté par plusieurs séminaristes ébranlés : débats sur la nouvelle attitude à adopter envers les ralliés, méditations sur la base des encycliques de Benoît XVI et des textes de Vatican II… De plus, ce professeur n’hésita pas à s’en prendre publiquement devant les séminaristes à l’abbé de Cacqueray, le traitant à l’envie d’ultra rigide. Il fallut la pression conjuguée de plusieurs prêtres, pour que, devant la peur d’un scandale grandissant, Mgr Fellay accepte sa mutation.
Même le séminaire d’Écône, malgré la droiture de son directeur, n’est pas épargné. M. l’abbé Quilton est professeur de Morale : il justifie et applique sans problème le nouveau code. Il a été aussi désigné procureur dans le procès de M. l’abbé Pinaud : il a justifié le vol des correspondances privées réalisé par M. l’abbé Wailliez aidé de M. l’abbé Thouvenot. Plus grave encore, dans l’Acte d’accusation à l’encontre de M. l’abbé Pinaud, M. l’abbé Quilton y affirme au sujet d’un accord avec Rome : « Ce péril pour la foi, quand bien même il aurait été réel, ne permettait pas d’inciter les sujets à la rébellion. ». M l’abbé Cadiet, lui, déclare que Dignitatis humanae, compris dans les justes limites, n’est pas opposé à la Tradition…
Le tribunal établi par Mgr Fellay pour juger M. l’abbé Pinaud l’a frappé d’une suspens a divinis… M. l’abbé Wuilloud lui interdit de dire la messe en privé, de confesser, de prêcher… Le juge reproche à M. l’abbé Pinaud d’avoir osé écrire dans sa dernière défense : « en raison des nombreuses concessions qu’elle a fait au Concile et aux réformes conciliaires inacceptables, à elle seule, la Déclaration doctrinale du 15 avril 2012 constitue un péril pour la foi qui légitime la révolte, car cette Déclaration doctrinale n’est pas un texte ‘minimaliste’, comme l’écrit Mgr Fellay dans l’éditorial de Cor Unum n° 102. »
Ne nous y trompons pas, la Maison générale n’a pas changé, elle s’est juste adaptée aux nouvelles circonstances. Le néoesprit se répand en douceur. Les apparences trompent les naïfs et rassurent ceux qui veulent être rassurés. Vous comprenez donc qu’il faut penser à l’avenir. Tant qu’un supérieur général intègre n’aura pas fait revenir la Fraternité aux principes de son fondateur, nous devons agir.
En conséquence, nous lançons un appel aux fidèles : nous pensons, en 2014, nous établir en France de manière un peu structurée. Nous avons déjà quatre projets possibles. Si de votre côté, vous avez aussi des projets (Chapelle, groupe motivé, jeunes qui pensent se consacrer à Dieu, école…), n’hésitez pas à nous en faire part, en écrivant, jusqu’au 24 décembre 2013, à : Abbé Olivier Rioult – 18 avenue des Acacias – 59320 Sequedin.
Dans le courant de janvier, nous pourrons faire un bilan, vous visiter et, si cela est possible, prendre la meilleure décision qui soit. Qu’en ces temps de lâcheté et de mollesse, la passion de NSJC soit notre consolation et que la douceur de l’Evangile d’un Dieu qui nous a aimé au point de donner sa vie pour nous et de se faire nourriture dans notre exil nous aide à servir Dieu avec zèle et gratitude.
Bon avent et saint Noël
Les abbés J.M. Faure et O. Rioult

jeudi 21 novembre 2013

L'abbé Chazal voudrait des dons pour les Philippines

L'abbé Chazal voudrait des dons pour les Philippines


L'abbé Chazal a besoin d'argent pour reconstruire la Chapelle de Dagohoy qui a été détruite lors des derniers événements aux Philippines. Il y a aussi des fidèles qui ont besoin d'aide matérielle. Il faudrait envoyer vos dons en Australie sur le compte bancaire de la personne ci-dessous à qui l'abbé Chazal a délégué le travail de collecter tous les dons. 

Nom du compte : Elizabeth Copley    BSB: 064-111   Account number: 10185161

Lettre initiale de l'abbé Chazal :

Dear Friends,

I need someone to establish a fundraiser for: 

1. Rebuilding the destroyed chapel of Dagohoy

2. Assisting our faithful who sufferd from the 7.2 earthquake, then the supertyphoon, and this with the remainder from the construction money.

This appeal should be posted on all our websites, and i will collect the funds when i shall visit all the missions in december, then close the fund. I think it is the simplest and quickest. Romeo of Dagohoy works in construction, that would enable me to put him at work immediately.
Hopefully, as far as our faithful of the resistance are concerned, our four missions of Maasin, Santa Cruz, Hindang, and Ormoc are on a protected side of the island of Leyte. I hear that the villagers of our missions in Bohol have suffered from the typhoon as well. No damage for our 20 faithful of Cebu. 

The XSPX chapel of Tacloban has probably been disintegrated, and most of the faithful there may have lost everything.




Saint Pie X parle.


Saint Pie X parle.


Le 13 décembre 1908, extrait du discours de béatification de Jeanne d'Arc. L'idée vient de Gail, de Cor Mariae

(...) mais ce qui est impossible aux hommes est toujours possible avec le secours de Dieu.
Que l’on n’exagère pas par conséquent les difficultés quand il s’agit de pratiquer tout ce que la foi nous impose pour accomplir nos devoirs, pour exercer le fructueux apostolat de l’exemple que le Seigneur attend de chacun de nous : Unicuique mandavit de proximo suo. Les difficultés viennent de qui les crée et les exagère, de qui se confie en lui-même et non sur les secours du ciel, de qui cède, lâchement intimidé par les railleries et les dérisions du monde : par où il faut conclure que, de nos jours plus que jamais, la force principale des mauvais c’est la lâcheté et la faiblesse des bons, et tout le nerf du règne de Satan réside dans la mollesse des chrétiens.

Oh ! S’il m’était permis, comme le faisait en esprit le prophète Zacharie, de demander au divin Rédempteur : « Que sont ces plaies au milieu de vos mains ? Quid sont istæ plagæ in medio manuum tuarum ? » la réponse ne serait pas douteuse : « Elles m’ont été infligées dans la maison de ceux qui m’aimaient. His plagatus sum in domo eorum qui diligebant me » : par mes amis qui n’ont rien fait pour me défendre et qui, en toute rencontre, se sont rendus complices de mes adversaires.

Quelle attitude avoir vis-à-vis de Vatican II ?

Quelle attitude avoir vis-à-vis de Vatican II?





Avec l'Immaculée soutient la Sapinière dans l'analyse qu'elle fait  dans son article sur l'attitude à avoir vis-à-vis de Vatican IIEn fait, nous voudrions essayer de convaincre ce prêtre qui a écrit à la Sapinière en lui proposant non plus de considérer cette phrase de Mgr Fellay : « Après les discussions, nous nous sommes rendus compte que beaucoup de choses que nous aurions condamné comme issues du Concile en fait ne sont pas issues de lui mais de la commune interprétation qu’on en a fait de lui. »
... mais de considérer Vatican II en lui-même, rien qu'en lui-même : 
Ce concile Vatican II, pris en lui-même, est-il oui ou non acceptable à la lumière de la Tradition
Est-il bon pour l'Eglise ? 
Véhicule-t-il oui ou non des idées maçonniques ? 
Est-il oui ou non, selon les mots même du cardinal Suenens 1789 dans l'Eglise
Est-il oui ou non, selon les mots même de Ratzinger, un contre-syllabus
Si c'est un contre-syllabus, peut-on accepter celui-ci à la lumière de la tradition qui, elle, contient le syllabus ? Si Vatican II est la Révolution française dans l'Eglise, peut-on accepter la Révolution française à la lumière de la tradition ? Si nous disons : oui, ne sommes-nous pas des catholiques libéraux tels que Don Sarda y Salvany les décrit dans son livre Le libéralisme est un péché
Saint Paul n'a-t-il pas dit que si lui-même ou un ange venu du ciel apportait une autre doctrine que celle qu'il avait donnée, qu'il soit anathème ? Le concile Vatican II n'apporte-il pas une autre doctrine que celle de Saint Paul qui a dit que tous les faux dieux des autres religions étaient des démons ? Ne faut-il donc pas anathémiser Paul VI, Jean XXIII et tous ceux qui défendent le Concile ? 
Mgr Fellay a donc tort de dire dans sa déclaration doctrinale du 15 avril 2012 que l'on peut l'accepter à la lumière de la tradition. Il a tort d'essayer d'atténuer le mal que le Concile a fait dans l'interview de CNS. Si l'on veut suivre saint Paul, le Concile Vatican II doit être déclaré anathème, car il apporte une autre doctrine que celle que Saint Paul nous a enseignée...
D'ailleurs, pourquoi Mgr Fellay veut-il discuter avec Benoît XVI et François ? Pourquoi envisage-t-il de se mettre sous l'autorité de ceux qui n'ont pas la bonne doctrine ? Ne désobéit-il pas en cela à Saint Jean qui dit : II Jn I, v. 10-11 : « Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas à la maison et ne le saluez pas. Car celui qui le salue participe à ses œuvres mauvaises. » Se mettre sous l'autorité de quelqu'un qui n'apporte pas la bonne doctrine, n'est-ce pas encore pire que de recevoir cette personne dans sa maison ? N'est-ce pas un péché ? 
Faut-il obéir à Saint Paul et Saint Jean qui écrivent ces paroles inspirées du saint Esprit et dont les écrits font partie de la Révélation, ou bien faut-il obéir à Mgr Fellay qui s'oppose à la Bible ? 
Monsieur l'abbé, si vous aimez la vérité, nous ne doutons pas que vous comprendrez cela et que vous rejoindrez bientôt ouvertement l'abbé Rioult dans son combat pour la vérité. Monsieur l'abbé, qui que vous soyez, nous aimerions bien vous avoir à nos côtés, fervent apôtre de la vérité. Cet appel s'adresse à tous les prêtres qui sont encore dans la Fraternité. Ce faisant, ils sauveront nos âmes et ils sauveront leur âme en même temps, par la même occasion. 
Quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. Que signifie cette parole ? Un protestant, un conciliaire, un prêtre de la Fraternité Saint Pierre confessent chacun à leur façon Jésus-Christ... Cette confession suffit-elle ? Plaît-elle vraiment à Notre-Seigneur ? Ne faut-il pas confesser la vérité sans mélange d'erreur, toute entière, sans aucune compromission ou omission pour Lui plaire vraiment entièrement ? Peut-on rester dans la Fraternité et supporter de telles paroles de Mgr Fellay sans avertir les fidèles du danger ?  

mardi 19 novembre 2013

III - Que penser des apparitions d'Akita ? La similitude des apparitions d'Akita avec le texte du 3ème secret publié par Neues Europa

III - Que penser des apparitions d'Akita ?
La "dame" d'Akita considère en 1973 que le démon n'est pas encore infiltré dans l'Eglise, alors que le concile et toutes les mauvaises réformes ont été mises en place !
-- La similitude des apparitions d'Akita avec le texte du "3ème secret" publié par Neues Europa. -- Le texte du "3ème secret"  extrait de Neues Europa et donné par le cardinal Ottaviani à Don Luigi Villa est-il fiable ? 


Mgr Ito


Ceci est l'article 3 sur Akita. 
Lire l'article 1 et l'article 2 sur Akita.

Texte du troisième message des apparitions d'Akita, le 13 octobre 1973.
La "dame" d'Akita parle :
" Comme je te l'ai déjà dit, si les hommes ne se repentent et ne s'améliorent pas, le Père infligera un châtiment terrible à l'humanité entière. Ce sera alors un châtiment plus grave que le déluge, tel qu'il n'y en a jamais eu auparavant. Un feu tombera du ciel et anéantira une grande partie de l'humanité, les bons comme les méchants, n'épargnant ni les prêtres ni les fidèles.
Les survivants se trouveront dans une telle désolation qu’ils envieront les morts. Les seules armes qui vous resteront alors seront le Rosaire et le Signe que le Fils a laissé. Priez tous les jours le Rosaire pour le pape, les évêques et les prêtres. L’action du diable s’infiltrera même dans l’Église, de sorte qu’on verra des cardinaux s’opposer à des cardinaux et des évêques se dresser contre d’autres évêques. Les prêtres qui me vénéreront seront méprisés et combattus par leurs confrères. Les églises et les autels seront saccagés. L’Église sera pleine de ceux qui acceptent les compromis. Le démon poussera beaucoup de prêtres et de consacrés à quitter le service du Seigneur. Il s’acharnera spécialement contre les âmes consacrées à Dieu. La perspective de la perte de nombreuses âmes me rend triste. Déjà la coupe déborde; si les péchés croissent en nombre et en gravité, bientôt il n’y aura plus de pardon pour ceux-ci...» 
Avec courage, parle à ton Supérieur. Il saura encourager chacune d'entre vous à prier et à accomplir des œuvres de réparation." 
Il est intéressant de rajouter ces phrases du message qui sont entre guillemets et présentés comme des paroles de "la dame" d'Akita dans plusieurs versions japonaises du message du 13 octobre 1973 et qui ont été supprimées en anglais et en français :
「 (...) 迫っている災難から助けることができるのは、わたしだけです。わたしに寄りすがる者は、助けられるでしょう」。
D'après les traducteurs automatiques, cela se traduirait ainsi : "Il n'y a que moi qui pourra vous aider lors de cette catastrophe imminente [prochaine/qui s'approche]. Ceux qui s'attachent à moi, je les aiderai."
Or, on sait que Mgr Ito a affirmé que Dieu purifierait l'humanité avant l'an 2000 (Inside the Vatican November 1998). 

Quelques remarques :
La première partie de ce texte a été commentée dans l'article II
1) On remarque que la phrase finale d'Akita disant que le malheur s'approchait et était imminent a été supprimée. On comprend pourquoi, puisque cela fait 40 ans que ces événements ont été annoncés. Mgr Ito, était dans cette optique d'imminence des événements, puisqu'il affirmait que quelque chose se produirait avant l'an 2000. Il s'est trompé. 
2) La "dame d'Akita dit en 1973, sous le pontificat du Paul VI : "L’action du diable s’infiltrera même dans l’Église." Donc c'est que le diable n'y est pas encore, selon elle, à cette date. Pourtant, Padre Pio a dit en 1963 à Don Luigi Villa :« La Franc-maçonnerie est déjà arrivée aux pantoufles du Pape ». Or "la dame d'Akita" parle en employant le futur, encore en 1973. Donc elle ment. Donc ce n'est pas la Sainte Vierge. Cela signifie donc que pour la "dame d'Akita", Vatican II, qui a déjà eu lieu, ne pose aucun problème et n'est pas dû à l'action du démon. La nouvelle messe ne lui pose donc aucun problème non plus.  Par ces paroles, cette "dame" valide donc toutes les réformes conciliaires. C'est donc une preuve que l'apparition est du démon. 

3) La phrase de la dame d'Akita "on verra des cardinaux s’opposer à des cardinaux et des évêques se dresser contre d’autres évêques" sous-entend qu'il y a des bons cardinaux et de mauvais cardinaux, de bons évêques et de mauvais évêques... Donc pour cette "dame", on peut être un bon cardinal, un bon évêque, et célébrer la messe de Paul VI. On peut aussi être un bon cardinal et un bon évêque et accepter Vatican II. D'ailleurs, Mgr Ito était un bon évêque, pour la "dame", puisqu'elle a recommandé à Sr Agnès (cf. deuxième message, article II) de s'abandonner et d'obéir en tout à son supérieur qui était Mgr Ito. Pourtant Mgr Ito était un conciliaire "de première classe", puisqu'il a promu Amsterdam. (Il est mort en 1993). D'ailleurs, les cardinaux et les évêques ne s'opposent pas vraiment mutuellement  actuellement dans l'Eglise (sauf quelques bruits de couloir répandus par Mgr Fellay. De même que la "dame d'Akita" Mgr Fellay aime à cultiver ce genre de discours et faire croire qu'il y a "des gens bien" au Vatican... ). Les cardinaux et les évêques semblent plutôt s'entendre très bien ensemble. Ils ont tous été nommés par les papes francs-maçons conciliaires (voir ici). Ils acceptent tous Vatican II. Même les plus "tradis" d'entre eux font des cérémonies et des déclarations oecuméniques scandaleuses... Où donc est l'opposition ?


Première conclusion, sur le troisième message d'Akita :

Ce troisième message d'Akita est donc faux pour les raisons suivantes : 
- le démon était déjà clairement infiltré depuis longtemps dans l'Eglise en 1973. 
- le déluge est présenté faussement au plan doctrinal, 
- la "dame" d'Akita prêche l'obéissance aveugle à un évêque conciliaire moderniste, 
- la "dame" d'Akita encourage les apparitions d'Amsterdam par son apparence extérieure (statue) et en récitant la prière interdite d'Amsterdam, etc. 
Donc ce troisième message d'Akita est à rejeter complètement.

Similitudes entre Akita et le message de Neues Europa.

L'article japonais explique  ensuite :
この第3のお告げの部分については、安田神父「巷間に流れている“ファチマの第三の秘密”のいわば“焼き直し”ではなかろうか、という疑念を(伊 藤司教は)もたれた」。
traduction approximative :
Le père Yasuda rapporte à propos de ce troisième message que Mgr Ito s'est posé la question de savoir si ce n'était le troisième secret de Fatima qui était pour ainsi dire révélé au public.
L'article japonais poursuit :
司教はこの点に関し、何度も笹川に質問を繰り返して確められたという。
Traduction :
"L'évêque a dit qu'il a vérifié/ s'est bien assuré à plusieurs reprises cette question avec Sr Agnès Sasagawa."

La sspx Asia affirme, (avec des dizaines d'autres sites) que Mgr Ito a affirmé que le message d'Akita était le message de Fatima  :

"April, 1984 - Most Rev. John Shojiro Ito, Bishop of Niigata, Japan, after years of extensive investigation, declared the events of Akita, Japan, to be of supernatural origin, and authorized throughout the entire diocese the veneration of the Holy Mother of Akita. He said: “The message of Akita is the message of Fatima.”
Nous avons déjà suffisamment d'éléments pour affirmer que le message d'Akita n'est pas le message de Fatima mais une parodie démoniaque de celui-ci. Davantage de preuves viendront dans les articles IV et VI.

Cependant, les objections suivantes peuvent se poser à présent : doit-on obligatoirement inférer de la fausseté du message d'Akita que le message de Neues Europa, qui contient textuellement certaines expressions identiques est entièrement faux ? Après tout, en 1917, lorsque la Vierge a donné le message à Fatima, Satan était beaucoup moins infiltré dans l'Eglise qu'en 1973... Ce qui était devenu mensonger en 1973 était peut-être vrai en 1917 ? Et puis le démon aime bien mélanger le vrai au faux, alors peut-être y a-t-il du vrai dans ses prophéties ?

Il faut tout de suite répondre fermement à cette dernière objection : quand nous avons la certitude (comme c'est le cas pour Akita), d'être en présence d'une apparition démoniaque, nous devons tout rejeter en bloc. Si nous commençons à vouloir faire le tri en disant : là, le démon nous donne un renseignement intéressant, je pense que cette partie de la prophétie est vraie  etc.nous sommes perdus car nous tombons dans le piège de la curiosité malsaine. Nous sommes sûrs, si nous partons sur cette base, de nous faire tromper au bout du compte et de tomber dans les griffes du démon. La sainte Vierge, dans le discernement des esprits donné à Saint Ignace, nous enseigne : on ne dialogue pas, on ne discute pas avec le démon. Ce principe doit être appliqué ici sans hésitation. De plus, nous verrons dans d'autres articles -- le IV et le VI -- plusieurs autres preuves très nettes que les faits d'Akita sont du démon. Il est vrai que le démon dit parfois de bonnes choses pour mieux faire passer les mauvaises, mais ces choses étant dites également ailleurs, il ne faut pas aller les chercher dans Akita mais auprès des bonnes apparitions et des saints théologiens de tous les temps. Par exemple, sur la récitation du Rosaire, nous pouvons relire Saint Louis-Marie Grignon de Montfort.

Cependant, les similitudes du message d'Akita avec le message de Neues Europa ainsi que le débat actuel dans la Résistance autour de Neues Europa, pour savoir si ce texte recèle ou non le troisième secret de Fatima, invitent à étudier d'un peu plus près le texte publié par Neues Europa. D'autant plus qu'il est possible que l'étude de Neues Europa apporte un éclairage supplémentaire sur Akita...


La similitude des apparitions d'Akita avec le texte du 3ème secret publié par Neues Europa.
- Tout le monde (par exemple, notre article japonais) a comparé le message d'Akita avec le message paru dans le journal Neues Europa, le 15 octobre 1963. Des expressions de Neues Europa sont reprises textuellement par "la dame" d'Akita.
- Don Luigi Villa a dit à Franco Adessa que le cardinal Ottaviani (qui a lu le troisième secret de Fatima) lui avait dit que le troisième secret de Fatima était entièrement caché dans le texte de Neues Europa. Nous étudierons en dernière partie de l'article ce qu'il faut penser de cette confidence du cardinal Ottaviani. Pour l'instant, étudions les phrases de Neues Europa indiquées par le cardinal Ottaviani à Don Luigi Villa. Voici le texte du "troisième secret" donné par Chiesa viva :
« Un grand châtiment tombera sur tout le genre humain, pas aujourd’hui, ni demain, mais dans la seconde moitié du XXe siècle. Nulle part dans le monde il n’y a d’ordre, et Satan règne sur les plus hauts postes, déterminant le cours des choses. Il réussira effectivement à s’introduire jusqu’au sommet de l’Église. Pour l’Église aussi, viendra le temps de ses plus grandes épreuves. Des Cardinaux s’opposeront à des cardinaux, des évêques aux évêques. Satan marchera au milieu de leurs rangs, et à Rome, il y aura des changements. Ce qui est pourri tombera, et ce qui tombera, ne se relèvera plus. L’Église sera obscurcie et le monde bouleversé par la terreur. Une grande guerre se déchaînera dans la seconde moitié du XXe siècle. Feu et fumée tomberont du ciel, les eaux des océans se transformeront en vapeur, l’écume de la mer s’élèvera bouleversant et engloutissant tout. Des millions et des millions d’hommes mourront d’heure en heure, ceux qui resteront en vie, envieront les morts. Il y aura la mort partout à cause des erreurs commises par les insensés et par les partisans de Satan, qui alors, et seulement alors, régnera sur le monde. En dernier lieu, alors que ceux qui survivront à tous ces événements, seront encore en vie, ils proclameront à nouveau Dieu et sa Gloire, et Le serviront comme autrefois, quand le monde n’était pas si perverti ».

Publions à présent le texte originel de l'article de Neues Europa, sans faire le tri entre les phrases "authentiques" et celles qui ne le sont pas. Il faut savoir qu'en certains endroits, ce texte que nous publions est différent de celui publié par Franco Adessa. De multiples versions du "troisième secret" de Neues Europa circulent sur internet. Nous avons choisi le texte donné par le Frère Michel de la Sainte Trinité qui cite ses sources de façon précise. Nous avons trouvé sur internet l'équivalent allemand de ce texte. Nous le mettons en note de l'article (3). C'est à notre avis, le texte réel publié dans Neues Europa.

p. 431 du livre du Frère Michel, toute la vérité sur Fatima, tome 3 : 
"CHAPITRE II
LES FAUX SECRETS
Depuis 1960, plusieurs textes ont été successivement proposés à la presse comme étant le troisième Secret de Fatima. Le Vatican se murant dans un silence absolu, ils ne furent pas démentis expressément. Ce qui tendait à accréditer l'hypothèse de leur authenticité. Avec le recul du temps et à la lumière de toutes les données historiques que nous avons rassemblées, nous pouvons aujourd'hui faire toute la lumière sur ces faux secrets qui continuent à porter préjudice au seul véritable."


"I . LE FAUX SECRET DE "NEUES EUROPA" (1963)

Premier paru des "faux secrets", le texte de "Neues Europa"
est celui qui connut la plus large et la plus durable diffusion. Certains groupes continuent à le répandre à l'heure actuelle comme l'authentique troisième Secret de Fatima. Nous citerons donc in extenso les deux articles de la revue allemande qui le lança dans le public en 1963.

"« L'AVENIR DE L'HUMANITÉ À LA LUMIÈRE DE L'ACCORD DE MOSCOU ET DES RÉVÉLATIONS DE LA MÈRE DE DIEU À LA SALETTE ET À FATIMA(1) » (1. "Neues Europa", revue bimensuelle de Stuttgart, n° 20, 15 octobre 1963, p. 5 :) 
«Dans "Neues Europa" du 1er octobre 1963, nous avons déjà annoncé à nos lecteurs la publication de l'enquête qui suit. Louis Emrich a pu obtenir des renseignements du plus haut intérêt sur la troisième partie du message de Fatima. Nous sommes en mesure de faire connaître à nos lecteurs la teneur du troisième message de Fatima dans la forme — à savoir un extrait — qui fut celle présentée aux diplomates de Washington, Londres et Moscou. La Rédaction.
« Ce que "Neues Europa" avait déjà pronostiqué en 1956-58, à savoir qu'au cours des années 1963-65 on en arriverait à la conclusion d'accords de portée mondiale entre les pays anglo-saxons d'une part et l'Union soviétique de l'autre, est devenu une réalité avec l'accord du 6 août 1963 à Moscou sur l'arrêt de toutes expériences atomiques ultérieures dans les airs, sur terre et dans l'eau. A ce jour, plus de 90 gouvernements ont signé cet accord.
« Ce qui, par contre, est moins connu, c'est le fait que l'accord de Moscou ne fut pas seulement un heureux résultat de la diplomatie mondiale mais aussi de la diplomatie vaticane. Ce fut, en effet, la première fois, dans l'histoire récente de l'humanité, que l'on a tenu compte, lors de la conclusion d'un accord politique de portée mondiale, de facteurs essentiels découlant de données religieuses. Le pape Paul VI a permis non seulement à Kennedy mais aussi à Khrouchtchev de jeter un regard sur certaines parties du troisième message de Fatima que la Mère de Dieu avait révélé le 13 octobre 1917 [ndlr : non, c'était le 13 juillet 1917] à la petite voyante portugaise Lucie. Ce message est si pressant qu'il a même profondément impressionné les milieux qui s'étaient employés à la conclusion de l'accord de Moscou.
« J'ai tout mis en oeuvre pour me procurer le texte original du troisième message de Fatima mais tous mes efforts sont demeurés sans résultat. Le Vatican a pris toutes dispositions afin que ce document reste jusqu'à nouvel ordre secret papal.
« Par contre, je suis aujourd'hui en mesure de communiquer aux lecteurs de tous pays de "Neues Europa" un extrait du contenu du troisième message de Fatima et ce dans la forme présentée, pour plus ample information, à la diplomatie de Washington, Londres et Moscou.
« Cet extrait du troisième message de Fatima a été également transmis au président Kennedy, au premier ministre Mac Millan et au président du Conseil Khrouchtchev afin de leur en permettre une étude personnelle. Ce texte a joué un grand rôle lors de la signature de l'accord anglo-américanorusse de Moscou. Les dirigeants des deux blocs de la politique mondiale étaient les uns comme les autres bouleversés par son contenu, tout comme le pape Pie XII [ndlr : Pie XII ne l'a pas lu, d'après le Frère Michel de la Sainte Trinité], le pape Jean XXIII, le pape Paul VI. Selon des échos émanant des milieux diplomatiques, la conclusion de l'accord portant interdiction de tout essai ultérieur de bombes atomiques a été en grande partie la conséquence de l'impression profonde laissée par l'extrait du troisième message de Fatima sur les milieux diplomatiques compétents de Washington, Londres et Moscou. Bien qu'il ne s'agisse pas, quant à ce document, du texte original du message de Fatima tel qu'il a été révélé le 13 octobre 1917 [ndlr :13 juillet 1917] par la Mère de Dieu à la petite voyante Lucie, on y trouve néanmoins des points essentiels de l'original. Il dit :
« C'était le 13 octobre 1917. [ndlr : faux : c'était le 13 juillet 1917] Ce jour-là la Sainte Vierge s'est montrée pour la dernière fois [ndlr : Le 13 juillet n'était pas la dernière fois] aux petits voyants Jacinthe, François et Lucie à la fin d'une série de six apparitions en tout. Après la manifestation du miracle solaire de Fatima, [ndlr : non] la Mère de Dieu révéla à Lucie [ndlr : aux enfants] un message spécial dans lequel il est dit notamment :
[Légende d'Avec l'Immaculée
- Ce qui est mis en gras dans le texte de Neues Europa donné ci-dessous appartient aussi aux apparitions d'Akita
- Ce qui est souligné appartient au texte déclaré comme étant le troisième secret par Chiesa viva.]
- Donc les parties qui sont à la fois en gras et soulignées appartiennent à la fois à Akita et au texte donné par Chiesa Viva.
- Nous rajoutons en vert une phrase qui fait partie du texte de Chiesa viva et qui appartient aussi à une "révélation" faite par Jean-Paul II à Fulda, où il a séjourné les 17 et 18 novembre 1980. Cette phrase a été publiée en octobre 1981 par "Stimme des Glaubens" n°10, ed. Vox fidei. Elle semble bien, d'après le père Kramer, avoir été authentiquement prononcée par le pape. Cette phrase est quasiment reprise textuellement de Neues Europa. Voici le passage de l'interview de Fulda : 
- "Qu'en est-il du troisième secret de Fatima ? ne devait-il pas être publié en 1960 ?
- Jean-Paul II : "Etant donné la gravité de son contenu, pour ne pas encourager la puissance mondiale du communisme à accomplir certains coups, mes prédécesseurs dans la charge de Pierre ont préféré par diplomatie surseoir à sa publication. D'autre part, tous les chrétiens doivent pouvoir se contenter de ceci : S'il s'agit d'un message où il est dit que les océans inonderont entièrement certaines parties de la terre, que de moment en moment des millions d'hommes périront, ce n'est vraiment plus le cas de désirer tellement la publication d'un tel secret."
Voici à présent le vrai texte de Neues Europa si l'on en croit Toute la vérité sur Fatima, tome III :
« "Ne t'inquiète pas, chère enfant, je suis la Mère de Dieu qui te parle et qui te prie de proclamer en mon nom le message suivant au monde entier.
«"Tu t'attireras, ce faisant, de fortes hostilités. Mais sois forte dans la foi et tu triompheras de toutes les hostilités. Écoute et retiens bien ce que je te dis : les hommes doivent devenir meilleurs. Ils doivent implorer la rémission des péchés qu'ils ont commis et qu'ils continueront à commettre. Tu me demandes un signe miraculeux afin que tous comprennent mes paroles que par toi j'adresse à l'humanité. Ce miracle tu viens de le voir à l'instant. C'était le grand miracle du soleil! Tous l'ont vu, croyants et incroyants, paysans et citadins, savants et journalistes, laïcs et prêtres.
[Commentaire d'Avec l'Immaculée :
Ce premier paragraphe dit vraiment n'importe quoi : le secret a été révélé aux enfants le 13 juillet 1917 et le miracle du soleil a eu lieu le 13 octobre suivant. Les enfants ne pouvaient donc avoir déjà vu le miracle du soleil qui arrivera plusieurs mois après. En plus, on sait que le 13 octobre, ils ont eu une autre vision de trois tableaux successifs, pendant que les gens ont vu le miracle du soleil : ils ont vu la sainte Famille, puis Notre-Dame des sept douleurs, puis Notre-Dame du mont Carmel.]
Et maintenant proclame en mon nom:
« " Sur toute l'humanité viendra un grand châtiment, pas encore aujourd'hui ni même demain mais dans la deuxième moitié du vingtième siècle. Ce que j'ai déjà fait connaître à La Salette par les enfants Mélanie et Maximin, je le répète aujourd'hui devant toi. L'humanité n'a pas évolué comme Dieu l'attendait. L'humanité a été sacrilège et elle foule aux pieds le don qu'elle a reçu.
« " L'ordre ne règne plus nulle part. Même aux postes les plus élevés, c'est Satan qui gouverne et décide de la marche des affaires. Il saura même s'introduire jusqu'aux plus hauts sommets de l'Église. Il réussira à semer confusion dans l'esprit des grands savants qui inventent des armes avec lesquelles on peut détruire la moitié de l'humanité en quelques minutes. Il soumettra les puissants des peuples à son emprise et les amènera à fabriquer ces armes en masse. Si l'humanité ne s'en défend pas, je serai forcée de laisser tomber le bras de mon Fils. Si ceux qui sont à la tête du monde et et l'Eglise ne s'opposent pas à ces agissements c'est moi qui le ferai et je prierai Dieu Mon Père de faire venir sur les hommes sa Justice. 
[Commentaire : la partie non soulignée insiste sur le danger atomique. Le danger atomique n'est qu'une conséquence des péchés du monde. Neues Europa insiste trop sur le fait qu'il faille se défendre des savants. La sainte Vierge, elle, aurait plutôt mis en garde contre les péchés du monde, vraies sources de tous nos maux... Dans la video A hill of Rédemption, tout à la fin de celle-ci, Mgr Ito fait écho à cette idée et met en garde contre le danger atomique... qui n'est d'ailleurs pas dans le message d'Akita.]


"Nous finissons par faire des bombes atomiques...

...avec lesquelles nous pouvons détruire l'humanité et le monde...

 
... La pire chose que nous puissions faire est de rompre la loi de Dieu...

 ... Si nous continuons à faire cela l'humanité va à la catastrophe". (fin de citation de Mgr Ito)

Suite de Neues Europa :
«"C'est alors que Dieu punira les hommes, plus durement et plus sévèrement qu'il ne les a punis par le déluge, et les grands et les puissants y périront tout autant que les petits et les faibles. 
[ndlr : c'est une réflexion hérétique, reprise par le démon dans le message d'Akita. Pour les explications : cf. article II sur le déluge]
« " Mais aussi, il viendra pour l'Église un temps des plus dures épreuves. Des cardinaux seront contre des cardinaux et des évêques contre des évêques. Satan se mettra au milieu de leurs rangs. À Rome aussi il y aura de grands changements. Ce qui est pourri tombe et ce qui tombe ne doit pas être maintenu. L'Église sera obscurcie et le monde plongé dans le désarroi.
«"La grande, grande guerre surviendra dans la deuxième moitié du vingtième siècle. Du feu et de la fumée tomberont alors du ciel et les eaux des océans se transformeront en vapeur, crachant leur écume vers le ciel, et tout ce qui est debout se renversera. Et des millions et encore des millions d'hommes périront d'heure en heure, et ceux qui vivront encore à ce moment-là envieront ceux qui sont morts. Il y aura tribulation partout où l'on porte le regard et misère sur toute la terre et désolation en tous pays. Voici, le temps se rapproche toujours plus, l'abîme s'approfondit toujours plus, et il n'y a plus d'issue, les bons mourront avec les mauvais, les grands avec les petits, les Princes de l'Église avec leurs fidèles, les souverains du monde avec leurs peuples ; partout régnera la mort élevée à son triomphe par des hommes égarés et par des valets de Satan qui sera alors le seul souverain sur terre. [corrigé par Avec l'Immaculée. Le Frère Michel de la Sainte Trinité avait mis "seront souverains", mais en allemand, on a le mot "ist". Ici, la traduction de Chiesa viva est meilleure.]
«"Ce sera un temps qu'aucun roi ni empereur, aucun cardinal ni évêque n'attend, et il viendra quand même selon le dessein de mon Père pour punir et venger. Plus tard, cependant, lorsque ceux qui survivront à tout seront encore en vie on invoquera de nouveau Dieu et sa magnificence et l'on servira de nouveau Dieu comme naguère, lorsque le monde n'était pas encore aussi corrompu. J'appelle tous les vrais imitateurs de mon Fils Jésus-Christ, tous les vrais Chrétiens et les Apôtres des derniers temps ! Le temps des temps vient et la fin des fins si l'humanité ne se convertit pas et si cette conversion ne vient pas d'en haut, des dirigeants du monde et des dirigeants de l'Église. Mais malheur si cette conversion ne vient pas et si tout reste tel que c'est, car en vérité, tout sera pire encore. [dernière expression arrangée par Avec l'Immaculée pour essayer de suivre davantage le texte allemand]. Va mon enfant et proclame-le ! Je me tiendrai pour cela toujours à tes côtés, en t'aidant."
« Je précise une fois de plus que ceci n'est pas le texte du message original tel que la Mère de Dieu l'a révélé le 13 octobre 1917 à l'ex-petite voyante Lucie, actuellement carmélite, mais un extrait du troisième message de Fatima tel qu'il circule en ce moment dans les milieux diplomatiques. Comme on me l'assure, le texte authentique du message est encore bien plus dur et plus accablant que l'extrait relaté ci-dessus. Cependant il n'est pas inéluctable dans ses conclusions, car il place la conversion de l'humanité avant sa perdition. Comment l'humanité se décidera-t-elle ? Cette question reste, avant comme après, ouverte... 
Louis Emrich. »

« L'OBJET PRINCIPAL DU MESSAGE DE FATIMA RESTE SECRET D'ÉTAT DU VATICAN »
Le 1er novembre 1963, "Neues Europa" ajoutait ce complément au sujet du Secret de Fatima :
«Dans la dernière édition de "Neues Europa", nous avons précisé formellement que le texte que nous y avons publié du troisième message de Fatima ne constituait que l'extrait qui en est connu dans les milieux diplomatiques. La partie la plus importante, la quintessence des révélations de la Mère de Dieu nous y manquait. II s'agit en l'occurrence des paroles de la Sainte Vierge prédisant des événements qui auront lieu à Rome et ce qui adviendra du Vatican et de la papauté à l'aube du jour J, lorsque l'humanité se verra livrée au châtiment divin. Le passage qui y est relatif et qui forme la base et la conclusion de la troisième prédiction de Fatima, en a été intégralement détaché et restera jusqu'à nouvel ordre secret d'État du Vatican. (...)

Connait-on le vrai secret ? 
Pour répondre à cette question, procédons par élimination:
- Akita est diabolique, donc ce n'est pas le vrai secret.
- Nous savons que le texte authentique du secret est court et tient sur une seule feuille (cf. p. 437 du livre Toute la vérité sur Fatima, tome III). Cela tombe mal pour le Vatican qui produit quatre feuilles lors de la soi-disant révélation du secret en 2000. On sait donc que le secret publié par le Vatican est un faux. (Pour une étude très intéressante sur le nombre de feuilles et certains mensonges du Vatican, voir la page de ce livre) Voici donc le faux secret sur 4 feuilles :




Neues Europa pris dans son ensemble est un grand texte qui ne tient pas sur une feuille et contient plusieurs erreurs théologiques ou de dates, avec des passages imitant le secret de la Salette. Donc Neues Europa pris dans son ensemble est faux. 
- Reste donc à étudier la thèse défendue par Chiesa viva. La question est la suivante : est-il vrai oui ou non que le cardinal Ottaviani a caché in extenso (précise Chiesa viva) le troisième secret de Fatima dans le texte diplomatique rédigé par lui-même à l'intention des gouvernements et publié par Neues Europa?

Tout d'abord, posons-nous la question suivante : Peut-on avoir confiance de façon générale, dans le cardinal Ottaviani qui a signé le Bref examen critique du nouvel Ordo Missae ?

cardinal Ottaviani

- nous voyons qu'il est bien présenté par la franc-maçonnerie :
Un grand maître de la franc-maçonnerie italienne, Armando Corona, a affirmé à 30 giorni de janvier 1990 qui lui demandait pourquoi la franc-maçonnerie n'avait pas été condamnée au concile : "La Curie romaine elle-même n'avait rien contre nous. Le cardinal Ottaviani, par exemple, connaissait assez bien la franc-maçonnerie. Le cardinal Siri connaissait nombre de nos frères (...)."





- Le cardinal Ottaviani s'est défilé honteusement au sujet de la nouvelle messe. Le 17 février 1970, il écrit à Dom Lafond, à propos des suites du Bref examen critique :
De ma part je regrette seulement que l'on ait abusé de mon nom dans un sens que je ne désirais pas, par la publication d'une lettre que j'avais adressée au Saint-Père sans autoriser personne à la publier.
Je me suis profondément réjoui à la lecture des Discours du Saint-Père sur les questions du Nouvel Ordo Missae, et surtout de ses précisions doctrinales contenues dans les Discours aux Audiences Publiques du 19 et du 26 novembre : après quoi, je crois, personne ne peut plus sincèrement se scandaliser. Pour le reste il faudra faire une oeuvre prudente et intelligente de catéchèse afin d'enlever quelques perplexités légitimes que le texte peut susciter. Dans ce sens je souhaite à votre Note Doctrinale et à l'activité de la Militia Mariae une large diffusion et succès.

- Dans le tome III du Frère Michel de la sainte Trinité Toute la vérité sur Fatima - le troisième secret, il est démontré de façon détaillée que le cardinal Ottaviani a menti à plusieurs reprises, cf. annexe 1, le cardinal Ottaviani parle du troisième secret de Fatima. (11 février 1967- 7 juillet 1977) p.483 à 493. 

- On voit page 491 du même livre que le cardinal Ottaviani se réjouit "des indices de succès de cet œcuménisme qui toujours davantage rapproche fraternellement les peuples" (sic). Il dit qu'une "espérance nouvelle" est ainsi offerte au "monde chrétien" et que notre "rédemption approche". (cf. fin de sa conférence du 11 février 1967).

- Le 7 juillet 1977, il affirme dans une lettre à Don Stefano Andreatta que le secret de Fatima est bien gardé et n'a jamais été publié (cf. p. 493 du même livre) : « (...) Je dois vous communiquer que les nombreux textes publiés en divers journaux ou livres sont tous le fruit de la supposition de ceux qui pensent qu'ils peuvent le déduire des éléments recueillis dans différents livres ou publications. Le vrai texte du 'Secret', écrit par la voyante Lucie et envoyé au pape Jean XXIII [ndlr  : faux. Le secret a été remis à Pie XII le 16 avril 1957 et conservé dans un coffret dans son bureau. cf. ibid. p.323 - 324], est resté véritablement secret (...)"

- Certains passages du Frère Michel de la Trinité sont repris dans cet article qui compare le Cardinal Ottaviani à Dr Jekyll et Mr Hyde. La conduite d'Ottaviani n'a pas toujours été traditionnelle pendant le concile. Il avait, paraît-il, des revirements bizarres. Cet article émet l'hypothèse, sans prendre position définitivement, qu'Ottaviani, forcé à mentir parfois, aurait fait exprès d'émailler d'énormes mensonges ses mauvaises déclarations afin de prévenir ainsi de façon détournée qu'il était forcé d'agir ainsi. C'est peut-être vrai. Mais il possible aussi qu'Ottaviani ait été chargé d'intoxiquer le mouvement traditionaliste de l'époque. De toute façon, les éventuelles menaces qu'il aurait reçues ne l'excusent pas pour autant. La soutane des cardinaux est rouge parce qu'ils doivent être prêts au martyre. Donc on ne peut pas avoir confiance en Ottaviani. 


Devrions-nous croire les propos qu'Ottaviani aurait tenu à l'abbé Villa en cachette, sur l'hypothèse qu'il aurait été forcé par ailleurs de tenir un discours contradictoire ? Certainement pas. Il est très possible qu'Ottaviani ait été franc-maçon, tout en faisant semblant de soutenir Don Luigi. Parmi les franc-maçons, il y a toujours ceux qui jouent aux conservateurs et ceux qui sont ouvertement révolutionnaires. Qui nous dit qu'Ottaviani ne jouait pas un double jeu ? En tout cas, étant donné le nombre de mensonges et de compromissions qu'il a faites, qu'il ait été ou non franc-maçon, on peut conclure qu'on ne peut pas lui faire confiance.


Essayons de raisonner :
1) On sait par le Frère Michel de la Sainte Trinité que le texte du vrai secret doit commencer par la phrase suivante, rajoutée par Sr Lucie au manuscrit du quatrième mémoire du 8 décembre 1941 : Au Portugal se conservera le dogme de la foi. On sait que le texte doit être la continuation de cette phrase. Or le texte révélé par le cardinal Ottaviani à Don Luigi commence par : Sur toute l'humanité viendra un grand châtiment, pas encore aujourd'hui ni même demain mais dans la deuxième moitié du vingtième siècle. Cette phrase n'est pas dans la continuité de Au Portugal se conservera le dogme de la foi. Il est évident qu'il manque au moins une transition entre les deux idées. 

2) On sait aussi que le texte du troisième secret se termine par : A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde. Cette phrase ne figure pas dans Neues Europa. Non seulement elle ne figure pas dans le texte mais elle ne peut se rajouter non plus logiquement derrière la dernière phrase du texte donné par Chiesa viva et qui est En dernier lieu (en anglais at last), alors que ceux qui survivront à tous ces événements, seront encore en vie, ils proclameront à nouveau Dieu et sa Gloire, et Le serviront comme autrefois, quand le monde n’était pas si perverti.
La dernière phrase considérée comme authentique par Chiesa viva commence par : en dernier lieu. Il n'est donc pas possible de faire commencer la phrase suivante par à la fin. Syntaxiquement, ce serait très maladroit, puisque la phrase précédente commence déjà par en dernier lieu. Ce serait donc un dernier lieu qui n'est pas le dernier mais l'avant-dernier. 
En fait, dans le vrai texte de Neues Europa, cette dernière phrase est un peu différente et commence par "später" mot allemand qui signifie "plus tard". Le problème est qu'Ottaviani aurait donc donné à Don Luigi les phrases du secret à partir d'un texte erroné de Neues europa. Ce n'est pas très sérieux. Voilà ce que donnerait la fin du "troisième secret" avec le vrai texte de Neues europa : "(...) Partout régnera la mort élevée à son triomphe par des hommes égarés et par des valets de Satan qui seront alors les seuls souverains sur terre. Plus tard, cependant, lorsque ceux qui survivront à tout seront encore en vie on invoquera de nouveau Dieu et sa magnificence et l'on servira de nouveau Dieu comme naguère, lorsque le monde n'était pas encore aussi corrompu. A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde." 
Cet arrangement va encore moins bien qu'avec le texte de Don Luigi Villa. En effet, la phrase du milieu du texte (en mauve)-- qui est la dernière du texte reconnu de Neues europa-- parle d'un moment qui se passe bien APRES la conversion de la Russie et qui est postérieur dans le temps aux événements décrits par la phrase en rouge. En effet, le triomphe du Cœur Immaculé de Marie et la conversion de la Russie arriveront AVANT le moment où, les survivants étant encore en vie, l'on servira Dieu comme naguère. Les deux phrases ne sont donc pas compatibles. Il aurait fallu mettre la phrase en rouge avant la phrase mauve. Mais dans ce cas, la phrase mauve devrait être entièrement remaniée pour clôturer le texte sans que cela fasse un effet de charabia. Donc les deux phrases authentiques du secret  (Au Portugal etc. et A la fin mon Coeur Immaculé etc.) ne cadrent pas avec le texte de Neues europa présenté par Ottaviani à Don Luigi Villa.

3) Le message de Neues Europa ne parle pas de la Russie, alors que la dernière phrase du vrai secret montre bien que tout sera centré autour de ce pays, de la conversion duquel dépendra la paix du monde : A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde. 

4) On remarque que "la dame d'Akita" et Neues Europa disent la même chose en substance. Or on sait qu'Akita vient du démon, donc le démon d'Akita n'a rien contre le secret de Neues Europa auquel il essaye au contraire de donner de la publicité, (obligeamment relayé en cela par Mgr Ito). La seule information marquante de Neues Europa qui soit différente d'Akita est la date de la deuxième moitié du XXème siècle. Mais la phrase en japonais supprimée par les traductions anglaises et françaises parle en 1973 de l'imminence des événements et Mgr Ito le pensait aussi. Donc nous pouvons conclure : Akita et Neues Europa : même combat. Neues Europa ne gêne pas le démon, au contraire. Il veut répandre ce texte.

5) Le cardinal Ottaviani a écrit ce texte diplomatique bien évidemment avec l'accord du Vatican, puisqu'il s'agissait de montrer ce texte aux gouvernants des deux grandes puissances mondiales : l'URSS et les USA. C'était donc une démarche importante qui a été supervisée par Paul VI. Neues europa écrit : Le pape Paul VI a permis non seulement à Kennedy mais aussi à Khrouchtchev de jeter un regard sur certaines parties du troisième message de Fatima. Si ce texte diplomatique contient le troisième secret, Paul VI a donc vu qu'il révélait le " troisième secret". Or, il a laissé faire. Donc de deux choses l'une : soit il voulait révéler "le secret", soit le texte écrit par Ottaviani ne recèle pas le troisième secret. Si Paul VI voulait révéler le secret, il lui suffisait de le publier clairement sans l'entremêler de mensonges. Donc il ne voulait pas révéler le secret. Donc le texte de Neues europa ne contient pas le troisième secret.

6) Le Vatican n'a pas démenti Neues Europa sur le coup et a demandé à Ottaviani d'affirmer que le secret n'avait pas été révélé plusieurs années après, dans une conférence du 11 février 1967. Il n'y a jamais eu de communiqué officiel du Vatican allant contre Neues europa. C'est donc que ce texte ne le gênait pas. Or on sait que le vrai secret gêne le Vatican qui a toujours refusé de le publier. 

7) On voit qu'à Fulda, en 1980, Jean-Paul II a repris une phrase de Neues Europa donnée comme authentique par Don Luigi Villa. Donc Jean-Paul II ne voyait pas d'inconvénient à continuer de mettre en avant ce texte. On ne peut pas dire que cela lui a échappé par étourderie puisqu'il a remercié par la suite un prêtre pour sa transcription. Le père Kramer a pu recouper l'information de l'authenticité des propos de Fulda auprès d'autres personnes(1). Donc Neues Europa est mis en avant officieusement par Jean-Paul II, qui, on le sait, était très probablement franc-maçon.

8) Le cardinal Ratzinger aurait affirmé en aparté à Mgr Ito et à l'ambassadeur Howard Dee que le message d'Akita était celui de Fatima. Donc cela revient également à accréditer Neues Europa qui dit en substance la même chose et qui est officieusement présenté comme le message de Fatima par Ottaviani et Jean-Paul II.(2)

9) En 1960, juste après la lecture du secret, Jean XXIII a dit  : « cela ne concerne pas les années de mon pontificat ». Or le texte contenu dans Neues Europa parle d'une guerre et d'un châtiment qui éclateront dans la deuxième moitié du XXème siècle. C'est la seule date qui y figure. Donc si le texte donné par Ottaviani était vraiment le troisième secret, Jean XXIII ne pouvait pas dire avec certitude que ce texte ne se rapportait pas à son pontificat. S'il a pu le dire avec autant de certitude, c'est qu'il y a dans le vrai secret soit le nom d'un pape qui n'est pas le sien, soit une date précise suffisamment éloignée de 1960. Donc le texte révélé ne correspond pas à la déclaration de Jean XXIII.

10) Le message de Neues europa dénonce la crise de l'Eglise de façon ambiguë, de telle sorte qu'on ne sait pas si le pape est bon ou mauvais. Vatican II et les mauvaises actions des conciliaires ne sont pas dénoncées. Tout est rédigé de façon à établir un consensus entre les traditionalistes et les conciliaires. Ce texte de Neues europa est tellement peu précis qu'il n'empêche pas qu'on puisse canoniser Jean-Paul II ou Paul VI, par exemple. La Sainte Vierge aurait dénoncé les fauteurs d'erreur plus clairement, pour que nous sachions qui est qui. 

11)  Ce faux secret annonce un châtiment terrible (c'est-à-dire le feu et les inondations) et une grande guerre pour la deuxième moitié du XXème siècle. La grande guerre n'a pas eu lieu, comme annoncé, dans la deuxième moitié du XXème siècle. Nous l'attendons. L'on objecte que de même que la seconde guerre mondiale a commencé officiellement en 1939 sous Pie XII, alors qu'elle a été annoncée par Notre-Dame sous Pie XI, de même la troisième guerre mondiale aurait été commencée au XXème siècle... On peut répondre que s'il est clair que l'Anschluss autrichien du 12 mars 1938, qui a été une annexion armée de toute l'Autriche sous la menace et par surprise, peut être à juste titre considéré comme le début de la seconde guerre mondiale, il n'est pas évident en revanche de voir où et quand la troisième guerre mondiale aurait commencée au XXème siècle. Nous n'avons rien eu de semblable. L'objection selon laquelle il est possible que cette guerre ait commencé sans que nous en apercevions ne tient pas, car cela fait treize ans que le troisième millénaire est commencé. Quant au grand châtiment, promis également par le texte de Neues Europa pour le XXème siècle (cf. première phrase donnée par Chiesa viva : Sur toute l'humanité viendra un grand châtiment, pas encore aujourd'hui ni même demain mais dans la deuxième moitié du vingtième siècle, il n'est manifestement pas arrivé non plus.


Entrée des blindés allemands à Vienne lors de l'Anschluss autrichien



12) Il est frappant de constater, maintenant que nous savons que le texte de Neues europa n'est pas celui du troisième secret mais a été forgé par les conciliaires, que le démon reprend des passages entier de ce texte à Akita. Il agit donc de connivence et en synergie avec les autorités conciliaires. Il existe une véritable complicité entre eux. Nous avions déjà survolé le cas des "prophéties de Jean XXIII, dites sous influence démoniaque, lors d'une cérémonie maçonnique. Nous avons aussi vu des traces de satanisme chez Paul VI, dans les ouvrages de l'abbé Villa. 


salle Paul VI au Vatican. 
Cette décoration satanique a été voulue et supervisée de façon détaillée par Paul VI.


Chez Jean-Paul II également, nous avons trouvé également des signes  de connivence avec le démon

Conclusion :
Est-il possible que la Sainte Vierge puisse en 1917 parler au futur d'une infiltration maçonnique dans l'Eglise ? Nous en doutons car nous avons déjà eu le cas, en 1903, du cardinal franc-maçon Rampolla qui a failli être élu pape à la place de Saint Pie X, ce qui montre que l'infiltration maçonnique était très bien avancée à cette époque. Admettons cependant que l'infiltration n'était pas aussi avancée et que la sainte Vierge ait pu encore parler au futur... Même ainsi, le message de Neues europa donné par Ottaviani à Don Luigi n'est cependant pas le vrai, puisqu'il ne correspond pas avec la partie connue du message de Fatima. Le message de Neues Europa, nous l'avons vu, ne gène ni les conciliaires, ni les francs-maçons, ni le démon. Nous avons pour source d'information un cardinal Ottaviani qui ment comme il respire (cf. Frère Michel de la Sainte trinité, Tome III, p.483 à 493), un pape franc-maçon, Paul VI, qui a supervisé le texte, un autre pape franc-maçon, Jean-Paul II, qui ment effrontément lui aussi (son interview de Fulda est complètement opposée au "secret" révélé par lui en 2000. Puisqu'il a menti en 2000, pourquoi n'aurait-il pas menti à Fulda ?) Nous avons un cardinal Ratzinger qui joue apparemment le même jeu que Jean-Paul II, auprès de Mgr Ito et de l'ambassadeur Howard Dee...
On voit donc apparaître une ligne de conduite assez homogène chez les grands personnages du Vatican : officieusement, ils alimentent et satisfont la curiosité des catholiques en défendant la thèse de Neues europa. Officiellement, ils font semblant d'être obligés de se taire et font croire qu'ils subissent des pressions. Cela aide à faire passer le message de Neues europa qui n'en devient que plus authentique aux yeux des gens, puisqu'il est révélé sous le sceau du secret, en aparté, ou bien en petit comité, comme si le "secret" "échappait" à ces personnages pourtant rompus à tous les artifices diplomatiques. Tous ces discours officieux qu'on s'arrange pour faire filtrer dans le public sont à notre avis de l'intox. Neues europa n'est pas plus véridique que le faux secret révélé en l'an 2000. Le texte de Neues europa a été forgé de toutes pièces par Ottaviani et Paul VI, et Don Luigi a été intoxiqué par Ottaviani, sur ordre de Paul VI, afin de répandre Neues europa. Peut-être Don Luigi s'en doutait-il à moitié et avait-il un doute, ce qui expliquerait qu'il n'a pas écrit de brochure sur Neues europa de son vivant. Il est étonnant qu'il ne l'ait pas fait après la mort d'Ottaviani en 1979... Il a dit à Franco Adessa qu'il n'en parlait pas parce qu'il s'agissait d'une apparition privée et que ce n'était pas de foi, mais à notre avis, cette discrétion surprenante et cette sorte de répugnance à parler venaient également d'une intuition... De toute façon, le fait qu'Ottaviani et Paul VI mélangent le soi-disant "troisième secret" de Fatima avec des mensonges énormes, dans le même texte, leur font perdre toute crédibilité. Si si no no. Tout ce qui ne suit pas ces règles vient du démon.

Lire l'article n°4 sur Akita

Premières informations sur le symbolisme du chiffre 101 dans Akita

Notes :
(1) "The Fatima crusader But how do we know that the accounts of what the Pope said at Fulda are accurate?


Father Kramer: Some people have questioned whether Pope John Paul II actually made those statements about the Third Secret at Fulda. But that objection cannot be sustained. First of all, there was a lady journalist who took down all the Holy Father’s words and published a transcript in a magazine called Stimme des Glaubens [Voice of Faith]. The Vatican has never questioned the accuracy of the quotations in that article. Then there was a second witness, a German priest, who also wrote down word for word what the Pope had said on that occasion. And afterwards he told the Pope he had done this and the Pope thanked him for it.

Now, I speak and read German myself, and I read the German text prepared by the German priest when I was traveling near Fulda back in 1983. The Mother Superior of a German community of nuns showed me the text and it was identical to the text that had been published by the lady journalist. So, the German priest and the lady journalist gave identical testimony concerning what the Pope said at Fulda. So, either they took it down in shorthand or else had tape recorded the Pope’s address. But word-for-word the texts were identical. So, I don’t think there can be any serious challenge to the authenticity of the Pope’s remarks at Fulda."



(2) Fr Kramer : In fact, Catholic World News reported on October 11, 2001 that Howard Dee, former Philippine ambassador to the Vatican, said in a 1998 interview with Inside the Vatican magazine that “Bishop Ito [the local bishop of Akita, now deceased] was certain Akita was an extension of Fatima, and Cardinal Ratzinger personally confirmed to me that these two messages, of Fatima and Akita, are essentially the same.” 


(3) Texte de Neues Europa en allemand  correspondant au texte français donné par le Frère Michel de la Sainte Trinité. Il est légèrement différent du texte donné par Chiesa viva, principalement dans les parties qui ne sont pas considérées comme le secret.

Die Version von "Neues Europa"

Die teilweise gefälschte, von Louis Emrich am 15. Oktober 1963 in seiner Wochenschrift "Neues Europa" herausgegebene politisch-diplomatische Version des dritten Geheimnisses von Fatima :

Sorge dich nicht, liebes Kind, ich bin die Muttergottes, die zu dir spricht und dich bittet, die folgende Botschaft in meinem Namen der ganzen Welt zu verkünden.

Du wirst dabei stark angefeindet werden. Doch sei stark im Glauben und du wirst alle Anfeindungen überstehen. Höre und merke es dir, was ich dir sage: Die Menschen müssen sich bessern. Sie müssen um die Vergebung der Sünden flehen, die sie begangen haben und weiterhin noch begehen werden. Du verlangst ein Wunderzeichen von mir, damit alle Welt meine Worte versteht, die ich durch dich zur Menschheit spreche. Das Wunder hast du soeben gesehen. Es war das große Sonnenwunder! Alle haben es gesehen, Gläubige und Ungläubige, Bauern und Städter, Wissenschaftler und Zeitungsleute und Laien und Priester. Und nun verkünde in meinem Namen:

Über die ganze Menschheit wird eine große Züchtigung kommen, noch nicht heute und noch nicht morgen, aber in der zweiten Hälfte des 20. Jahrhunderts. Was ich in La Salette bereits durch die Kinder Melanie und Maximin zum Ausdruck brachte, wiederhole ich heute dir gegenüber. Die Menschheit hat sich nicht so entwickelt, wie es Gott erwartete. Die Menschheit hat gefrevelt und das Geschenk, das ihr gegeben wurde, mit Füßen getreten.

Nirgends mehr herrscht Ordnung. Selbst in den höchsten Stellen regiert Satan und bestimmt den Gang der Dinge. Er wird es verstehen, sogar in die höchsten Spitzen der Kirche einzudringen. Es wird ihm gelingen, die Köpfe der Wissenschaftler zu verwirren, die Waffen [zu]* erfinden, mit denen man die Hälfte der ganzen Menschheit in wenigen Minuten vernichten kann. Er wird die Mächtigen der Völker in seinen Bann schlagen und sie veranlassen, daß diese Waffen in Massen erzeugt werden. Wenn sich die Menschheit dagegen nicht wehrt, werde ich gezwungen sein, den Arm meines Sohnes fallen zu lassen. Wenn die hohen Spitzen der Welt und der Kirche diesem Geschehen nicht in den Arm fallen, werde ich es tun und Gott, meinen Vater, bitten, das große Strafgericht über die Menschen kommen zu lassen.

Und siehe, Gott wird dann die Menschen strafen, noch härter und schwerer, als er sie durch die Sintflut gestraft hat. Und die Großen und Mächtigen werden dabei ebenso zugrunde gehen wie die Kleinen und Schwachen. Aber auch für die Kirche kommt eine Zeit allerschwerster Prüfungen. Kardinäle werden gegen Kardinäle und Bischöfe gegen Bischöfe sein. Satan tritt mitten in ihre Reihen. Und auch in Rom wird es große Veränderungen geben. Was faul ist, fällt und was fällt, soll nicht gehalten werden. Die Kirche wird verdunkelt und die Welt gerät in Bestürzung.

Der große, große Krieg fällt in die zweite Hälfte des 20. Jahrhunderts. Feuer und Rauch werden dann vom Himmel fallen und die Wasser der Ozeane werden verdampfen und die Gischt wird gen Himmel zischen und alles wird umstürzen, was aufrecht steht. Und Millionen und Abermillionen von Menschen werden von einer zur anderen Stunde ums Leben kommen, und die, welche dann noch leben, werden diejenigen beneiden, die tot sind.

Und Drangsal wird sein, wohin man schaut und Elend auf der ganzen Erde und Untergang in allen Ländern. Siehe, die Zeit kommt immer näher und der Abgrund wird immer größer und es gibt keine Rettung und die Guten werden mit den Schlechten sterben und die Großen mit den Kleinen und die Kirchenfürsten mit ihren Gläubigen und die Herrscher der Welt mit ihren Völkern und überall wird der Tod regieren, von irrenden Menschen zu seinem Triumph erhoben und von Knechten Satans, der dann der einzige Herrscher auf Erden ist.

Es wird eine Zeit sein, die kein König und Kaiser und kein Kardinal und Bischof erwartet, und sie wird dennoch kommen nach dem Sinne meines Vaters, um zu strafen und zu rächen. Später aber, wenn die, die alles überstehen, noch am Leben sind, wird man erneut wieder nach Gott und seiner Herrlichkeit rufen und Gott wieder dienen wie einstens, als die Welt noch nicht so verdorben war. Ich rufe auf alle wahren Nachfolger meines Sohnes Jesus Christus, alle wahren Christen und die Apostel der letzten Zeiten!

Die Zeit der Zeiten kommt und das Ende aller Enden, wenn die Menschheit sich nicht bekehrt und diese Bekehrung nicht von oben kommt, von den Regierenden der Welt und den Regierenden der Kirche. Doch wehe, wehe, wenn diese Bekehrung nicht kommt und alles bleibt, wie es ist, ja alles noch viel schlimmer wird.

Geh hin, mein Kind, und verkünde das! Ich werde dir dabei immer helfend zur Seite stehen.

NB : [zu]* il nous semble qu'il faille probablement retirer le "zu", si l'on veut signifier dans la traduction que ce sont les savants qui inventent ces armes. Le "zu" change le sens du texte et signifierait que c'est le démon qui invente les armes, mais dans ce cas, il faudrait ajouter un "und" devant die Waffen... Donc ce "zu" a probablement été mis par erreur, nous semble-t-il.